AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baby got back. + Emji & Harold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Baby got back. + Emji & Harold    Ven 21 Aoû - 0:24


Starlord ♥
my anaconda kind of don't want none unless you got buns hun

« Harold tu vas voir la nouvelle elle est géniaaaaaaaale ! » Ça, c'est Luna qui s'amuse à me griller les tympans. On est Vendredi et c'est son rapport long et détaillé de la semaine. Et ça fait trois fois qu'elle me bassine avec sa nouvelle. Vous voyez ? Je suis absent depuis un mois seulement et ma coéquipière m'a déjà remplacée. Franchement je trouve ça triste. Très triste. « C'était donc si facile que ça, de me remplacer ? » Je demande, tout tragique que je suis. « Oui... Mais Emji est tellement merveilleuse, tu me comprendras très vite ! » Han la salope. Mon coeur est brisé, mais pour faire bonne figure je ris. « Oui oui oui... Tu sais si elle travaille demain ? » Petits cris de l'excitance de l'autre côté, je lève les yeux au ciel. « Oui je sais ! » Et elle se croit maligne ! Je pousse un soupir. « Bon très bien. J'irai enquêter demain. Je te dirais ! » J'suis policier ou j'suis pas policier ? Bitch please !

Et comme je suis un homme de parole, et que je m'ennuie un peu beaucoup dans ma vie aussi, je file au commissariat après que l'heure de la pause déjeuner soit terminée. Et comme je suis ultra flex et adorable, je vais même chercher des cafés pour mes collègues. Et oui, et oui. Je suis merveilleux, j'en ai bien conscience ! La commission faite, c'est l'heure de la chanson sur la route ! « I LIKE BIG BUTTS AND I CAN NOT LIE ! YOU OTHER BROTHERS CAN'T DENY ! THAT WHEN AGIRLWALKSIN WITH AN ITTYBITTYWAISTANDAROUNDTHING IN YOUR FACE YOU GET SPRUNG ! » Grande inspiration. Cette chanson va trop viiiiite ! « WANNA PULL OUT YOUR TOUGH, 'CAUSE YOU NOTICE THAT BUTT WAS STUFFED DEEP IN THE JEANS SHE'S WEARING. » J'me sens grave BG à chanter ça, si vous vous demandez ! « OUH BABY ! » Non on ne passe pas à Justin Bieber, ça va pas la tête ? C'est juste que j'arrive. Alors je conclue ma chanson d'un magnifique « BABY GOT BACK ! » Et puis je ferme le contact de la voiture, arrêtant la musique en même temps. Harold content ? Putain grave ouais !!

« Yo les mecs ! » Je salue mes collègues en entrant dans ma maison. D'habitude, je rajoute « et Luna » mais la belle n'est pas là. Et je ne vois aucun autre individu de type féminin, donc soit la nouvelle est un garçon manqué soit elle n'est elle aussi pas là ! « J'vous apporte le café, c'est gratuit ça me fait plaisir. » Quelques exclamations retentissent et je souris, et fais mon tour de distribution, saluant les collègues ici et là. Je finis par Anderson, le plus détestable des êtres sur terre et oui j'ai craché dans son café il me reste un café. Pour la nouvelle. Qui doit être la femme invisible. « Hé mec, elle est où la nouvelle ? » Il relève la tête de ses papiers et me regarde de façon méprisante. AZY je t'ai payé le café sale fdp. Il finit par pousser un soupir. « Derrière toi. » Uh ? « Quoi ? » Du coup je me retourne, genre brusquement, renverse du café partout sur mon passage. Et sur la nouvelle. Qui est tout sauf un garçon manqué. Oh putain de sa mère la pute. Oh la boulette. « Uuuuuuuh. » C'est tout ce que j'arrive à dire tellement je suis perplexe. I like big butts and I can not lie.
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Ven 21 Aoû - 12:51

I like big butts and I can not lie !
Harold ∞ Emji

Cela fait à peine une semaine que je suis là, et pourtant  j'ai l'impression d'être à la maison. Je crois que j'ai pris la meilleure décision de ma vie quand j'ai décidé de suivre les traces de mon « père ». Il n'est autre que l'homme qui m'a sortie de la rue ainsi que de mon métier : prostitué. Je passe du coq à l'âne, il faut se l'avouer, mais au moins j'ai mes relations avec certaines filles et je tente de les sortir de là. Car ce n'est qu'avec l'aide de personne qu'on peut quitter cet enfer.
Notre histoire avec Jason Starlord (car ce n'est pas mon vrai nom de famille) est que je suis sa fille. Seulement il n'a eu connaissance de mon existence il n'y a que six ans. Ce n'est pas totalement faux, si ce n'est le fait que je ne suis pas de sa famille. Il m'a rencontré quand j'avais 22 ans. Après avoir passé un diplôme en candidat libre haut la main, j'ai fait des études de droit. Après avoir obtenu mon diplôme en tant que majeure de ma promo, j'ai ensuite été en école de police. Maintenant, les études c'est fini pour moi et je rentre enfin dans le feu de l'action. De plus, Starlord est d'ailleurs une légende dans ce poste de police et je dois tout faire pour le rendre fier et ne pas salir son nom.
Et comme je suis la reine pour être en retard, il faut que je sois encore en retard pour le coup. Je suis tombée trois fois depuis que je me suis levée, une fois sous la douche, une autre en mettant ma culotte et une autre en enfilant mes chaussures. Je sais, la classe d'être une femme, et je porte même pas de talon, sinon j'aurais pu multiplier le nombre de chutes par trois.
- J'y vais Jason, à ce soiiiiiir !
- Travailles bien !
Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire. Il est vrai que c'est agréable de sentir que quelqu'un nous soutient, encore plus de savoir que ce soir je le retrouverais et qu'il m'aura fait un super repas. Parce que oui, en plus Monsieur est cordon-bleu. C'est donc avec dix minutes de retard que j'arrive au poste de police. Je rentre en me faisant toute petite et je pense que ça marche... Plus ou moins. Il est vrai qu'une femme policière, ca tombe n'est pas vraiment des plus anodins. Et puis, au vu de ma poitrine je ne peux me dire qu'on voit que ça. Pendant longtemps ça a été un avantage, aujourd'hui, je me dis juste que c'est un poids qui affecte ma condition en tant que femme. Je tiens à dire que le premier qui fait une remarque sur ma poitrine, je lui prouve qu'elle n'empêche en rien le fait que je sois un bon policier, même tout frais. Première chose, alors qu'il n'y a pas grand monde dans les bureaux, je décide d'aller en salle de pause (oui les stéréotypes peuvent marcher dans notre comissariat). Alors que je rentre, un grand baraqué me bloque le passage.
- Hé mec, elle est où la nouvelle ?
Super, et il peut pas se pousser au lieu de faire son malin, comme ça il la verrait la nouvelle. J'entends bien les autres montrer que je suis là, d'ailleurs je commence à leur faire signe alors qu'il semble blasé. Le grand baraqué ne comprend pas et je soupire un peu.
- Derrière toi.
- Quoi ?
Et bien, on est tombé sur un sacré gaillard. Il commence à se retourner et je veux me reculer, seulement la porte me bloque si bien qu'il me colle, un peu beaucoup trop. Tout ceci se passe en deux secondes, et soudainement, je sens que ma poitrine est en feu, mon cœur bat plus vite, ma respiration se fait plus forte. Ne vous enflammez pas, je ne suis pas en train d'avoir le coup de foudre. Tout ce que je dis est littérale ! Ce petit con vient de renverser un café brûlant sur mon chemisier blanc.
- Uuuuuuuh.
Uuuh ? C'est sa seule excuse ?! La bouche en O les bras levés en l'air. Putain... PUTAIN...
- MERDE ! MAIS CA VA PAS LA TÊTE !
Je commence à déboutonner ma chemise pour la jeter par terre et l'écrase presque littéralement en lui donnant des coups de pied, comme si je tuais une araignée, ou comme si il était littéralement en train de brûler. Je passe mes mains sur le haut de ma poitrine pour dégager du café et quand je relève les yeux, je vois bien qu'on me regarde.
- Quoi ? Vous n'avez jamais vu de femmes en soutient gorge, je grogne.
Je repose mon regard sur le grand truc... Ok  maintenant que je le vois je ne peux nier qu'il est mignon, mais il vient de me brûler bon sang ! Je ramasse mon chemisier, continue de grommeler et je me dirige vers les toilettes afin de passer de l'eau fraîche sur ma peau et aussi sur mon chemisier. Eh bien, la journée commence super bien.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Ven 21 Aoû - 19:05


Starlord ♥
my anaconda kind of don't want none unless you got buns hun

Les paroles de Sir Mix A Lot traînent encore dans mon cerveau, et ça me réconforte grave beaucoup quand je dois aller offrir son café à Anderson et que je n'ai toujours pas vu la nouvelle. Franchement, à quoi ça sert que je sois venu et que j'ai dépensé tous mes sous oui, tous ! pour rencontrer la nouvelle comme il se doit si elle n'est même pas là ? Ou alors, elle sort tout droit d'Harry Potter et se balade avec une cape d'invisible. YOLO la meuf quoi ! Donc bref, je demande à mon pire collègue où est l'élue. Derrière moi. Genre... Genre ? « Quoi ? » Non mais j'étais trop pas prêt en vrai. Très - trop - vite, je me retourne, la nouvelle, la porte, le café, la fin du monde, hastag Harold le boulet on ferme le livre et bonne nuit les petits. Bordel de merde. Je viens de renverser le café que je lui ai destiné sur elle... Genre c'est pas vraiment bien comme ça qu'on fait une bonne première impression. BORDEL DE MERDE !

« Uuuuuuuh. » Non mais aucune répartie le type, en plus. Elles sont où, les plates excuses et les bouquets de fleurs et les poèmes chantés pour se faire pardonner ? DTC. Je suis trop choqué par les événements et la nouvelle pour réagir plus que cela. Par où je commence ? Elle est grande. Luna est petite, et je n'ai pas l'habitude des filles grandes oké ? Et puis elle est brune. Et j'aime bien les brunes. Et elle porte un uniforme trop petit pour elle. C'est la seule excuse qu'on peut lui trouver. Ah oui, et aussi... Ce dit uniforme est désormais transparent. Et je ne veux absolument pas passer pour un pervers maiiiiis. Doux Jésus ! « MERDE ! MAIS CA VA PAS LA TÊTE ! » Et parce que je suis parti pour être un vrai abruti, je sursaute lorsqu'elle crie et la regarde enlever sa chemise avec des yeux ronds. Là, elle tasse le tissu de son pied et... Non, mais il n'y a pas le feu ? Je ne comprends plus rien à la vie. Et donc... NAKED LA NOUVELLE. Oui, j'étais obligé de le mettre en gras. Doux. Jé. Sus. Vous voyez où est portée l'attention du commissariat ? Les hommes sont des pervers. *secoue la tête en faisant des petits bruits de mécontentements*

« Quoi ? Vous n'avez jamais vu de femmes en soutient gorge. » Ah sisi, TKT. Mais c'est juste que voilà quoi. T'es bonne, j'étais pas prêt. VRAIMENT LES HOMMES SONT DES INGRATS, J'AI HONTE DE MES COLLEGUES ! Alors idée de génie du siècle, je me défais de ma veste et suis à la trace la brune, l'utilisant comme d'un paravent pour son parechoc pour sa pudeur qu'elle ne semble pas avoir. Oh fort bien. Et nous voilà donc dans les toilettes. Oh c'est drôle, je suis jamais entré dans les toilettes des femmes ! Je ferme la porte derrière moi, et fais bien attention à rester tourner vers cette dernière plutôt que vers ma nouvelle collègue. « Euurm. » Non, vraiment, j'ai des soucis pour communique. S'il faut, je fais un AVC et je vais pas tarder à mourir. Et je comprends parfaitement pourquoi. « Salut ? » Je tente, à tout hasard. Non mais je viens de niquer son chemisier et brûler son haut, et je m'attends à son amitié immédiate. Parce que je suis mignon et que j'ai survécu le cancer. OUI, absolument ! « Je m'appelle Steve, mais je préfère qu'on m'appelle Harold. Ici je suis connu sous le nom de Rollins. J'ai 32 ans et je suis célibataire dans ma vie. » Si jamais elle est intéressée... On reprend les choses dans l'ordre ? Je me présente, je m'appelle Henryarold. J'voudrais bien, réussir ma vie être aimééé ! « Et je suis désolé pour ton chemisier. Mais si tu veux, je te prête ma chemise ! Ni vu, ni connu j't'embrouille on y verra que du feu. » Et pour l'expression des années 30, je vais me suicider avec des yaourts périmés. Bonjour, la nouvelle est bonne et me met hors de moi, j'ai besoin d'aide je crois !
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Sam 22 Aoû - 19:28

I like big butts and I can not lie !
Harold ∞ Emji

Il aura fallu d'une tasse de café, d'une rencontre plus que chaude et j'ai fuis fasse à l'intensité de tout cela. Me voilà dans les toilettes des filles. Oui, dis comme ça on croirait presque que je parle de ma façon adolescente de tomber sous le charme d'un homme, mais ca, c'est parce que je ne parle pas de la façon dont je me suis pris un café brûlant sur la poitrine. Non, ça c'est pas du tout excitant, je ne suis pas maso bordel de nouille. A peine rentrée que je grogne toujours alors que j'allume le robinet. Dès qu'il est sur l'eau froide, je mets mon chemisier dedans, voyant l'eau devenir un peu plus marron. Je le laisse mariner dans l'eau (oui ça marine) et je passe les mains sous l'eau pour les passer finalement au-dessus de ma poitrine. Ma peau est déjà un peu plus rouge.
- Quel abruti, je soupire.
Et à peine je dis ca que j'entends la porte s'ouvrir. Quand je tourne la tête, il a beau être de dos que je le reconnais. C'est la grande asperge beau gosse et sexy... LE FOURBE ! Enfin, il faut lui donner quelque chose, il a la décence de regarder la porte et non de reluquer la marchandise (parce que je suis au courant d'avoir deux obus à la place des seins.)
- Euurm.
C'est moi ou ce mec est clairement incapable de me parler ? Il est si débile que ça ? S'il le faut il réunit tous les stéréotypes du flic, si on enlève le côté sexy il mange peut-être des donuts, il en a plein la voiture avec des papiers d'hamburgers ! Enfin je dis ça mais dans le fond j'en sais rien. Mais maintenant je suis terriblement curieuse, j'espère qu'un jour on sera de perm ensemble.
Enfin pour le moment, je décide de souffler un peu tout en continuant de tamponner ma poitrine avec mes doigts mouillés (Non, cette phrase n'est pas du tout tendancieuse.)
- Salut ?
Et bien, enfin une chose civilisée dis donc. Je dois avouer que sur le coup ça me surprends tellement que je cesse toute activité. Je ne sais même pas quoi répondre, c'est dingue.
- Salut...
C'est bien ça comme réponse non ? C'est polie, simple, clair et net... Oui, enfin un bonjour quoi. C'est par là qu'on aurait dû commencer, mais Monsieur a préféré me chauffer !
- Je m'appelle Steve, mais je préfère qu'on m'appelle Harold. Ici je suis connu sous le nom de Rollins. J'ai 32 ans et je suis célibataire dans ma vie.
- Si c'est dans ta vie alors...
Oui, c'est la seule chose que j'ai retenue. Célibataire dans ma vie, ca veut rien dire on est d'accord. Je suis célibataire dans ma vie, mais pas dans mon lit ! On croirait un slogan pour Durex, ou alors pour mon ancienne vocation.
- Je suis Emji... Emji Starlord.
Je fais exprès de dire mon nom, enfin, celui de Jason. Sa réputation le précède dans ce commissariat et je me dis que cela devrait le calmer, ou du moins m'apporter un certain crédit par ici. Je sais qu'une femme policière c'est le genre à lyncher jusqu'à ce qu'on fasse nos preuves, et comme je suis la petite nouvelle, je commence tout juste le lynchage.
- Et je suis désolé pour ton chemisier. Mais si tu veux, je te prête ma chemise ! Ni vu, ni connu j't'embrouille on y verra que du feu.
Je me tourne vers lui, et je ne peux m'empêcher de sourire.
- Si je prends ta chemise, tu comptes porter le mien ou te balader à moitié nu ?
Oui, parce que moi, je crois que je vais prendre cette option car c'est le mieux pour moi et que je ne cracherais pas sur le fait de le voir torse nu.
Je m'approche de lui en me penchant un peu pour le regarder droit dans les yeux.
- Tu as le droit de te retourner, t'es déjà dans les toilettes des filles, autant l'assumer à fond.
Oui, je n'ai nulle honte de mon corps. Pendant longtemps il a été mon salaire et même si j'ai toujours peur qu'on me prenne pour un objet sexuel, c'est un collègue et c'est mon premier jour de boulot !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Sam 22 Aoû - 19:35


Starlord ♥
my anaconda kind of don't want none unless you got buns hun

*Voix de bande annonce ON* Il est grand comme une asperge, fort comme une baleine, il est beau et drôle mais surtout très maladroit. Voici... Harold le boulet ! *générique !* Bref, je viens d'agresser la nouvelle en lui renversant son café sur elle. J'suis un romantique comme ça, moi, il ne faut pas me chercher ! Mais comme j'suis un boulet modéré, je tâche de la suivre en me servant de ma veste comme paravent. Voyez ? J'suis grave quelqu'un de bien. Et je me retrouve donc dans les toilettes pour dames, et c'est bizarre elles n'ont pas d’urinoirs, et puis je me décide à fixer la porte parce que ma nouvelle collègue est un peu... Presque nue, du haut du moins. Oui, c'est ce qui arrive généralement quand on s'est pris un café en pleine poire. Et parce que j'le sens bien, j'essaie même de faire un brin de conversation. « Euurm. » Voilà voilà, c'était chouette non ? Je secoue négativement la tête, pour remettre mes pensées en place. Harold... On se calme. On reprend les bases de l'interaction sociale. Hop, on y va ! « Salut ? » Alors ça... C'est déjà mieux ! Un (très) léger sourire satisfait me parvient lorsque j'entends un « salut » en retour. Très bien, parfait, donc je continue ! « Je m'appelle Steve, mais je préfère qu'on m'appelle Harold. Ici je suis connu sous le nom de Rollins. J'ai 32 ans et je suis célibataire dans ma vie. » Voilà, j'ai posé la pâte maintenant on peut faire de la pizza. Oui ? « Si c'est dans ta vie alors... » C'est ce que j'ai dit. Mais je peux être célibataire dans sa vie, aussi. Et dans son lit.

« Je suis Emji... Emji Starlord. » Oh putain de merde. « Oh bordel de Dieu. » Oui, les insultes c'était obligé. « T'es la fille de Jason Starlord ? » Je demande, comme si je n'en croyais pas mes oreilles. J'ai entendu dire – on l'a tous entendu, à vrai dire – que la gosse de l'ancien chef était la dernière prodige de l'académie de police. Ce que je ne savais pas, en revanche, c'est que c'était elle la petite nouvelle. Sinon, j'aurais clairement fait plus attention. Son père peut me virer en un battement de cil. Et moi, je vais me retrouver au chômage, et je pourrais plus payer mes médicaments et le cancer aura raison de moi et Bella et Mémé Rollins seront tristes. Et ça, c'est fichtrement triste. Alors j'essaie de rattraper le coup avec la carte bon samaritain. « Et je suis désolé pour ton chemisier. Mais si tu veux, je te prête ma chemise ! Ni vu, ni connu j't'embrouille on y verra que du feu. » Ou pas, mais c'est pas grave. Je dirais aux collègues qu'elle m'a menacé, elle aura gagné une réputation d'enfer et une jolie chemise. Moi, j'aurai ma dignité au placard mais ça en vaut la peine, un peu. « Si je prends ta chemise, tu comptes porter la mienne ou te balader à moitié nu ? » Je fronce un sourcil en sentant une main sur mon épaule, et me voilà face à elle. Elle me force à me pencher, un peu, et maintenant on est yeux dans les yeux. « Euh, bah... » Je sais pas. Sa chemise est dégueulasse. Et j'ignore si sa seconde proposition était une tentative de drague ou une simple remarque. Et j'me sens destabilisé dans ma vie parce qu'elle est un peu trop proche et que je fais bien attention à ne pas regarder sa poitrine. « Tu as le droit de te retourner, t'es déjà dans les toilettes des filles, autant l'assumer à fond. » Ah ok. « Ah ok. » Fort bien, fort bien. J'ai le droit de regarder sa poitrine ? On va dire que oui. Alors j'y jette un rapide coup d'oeil, et parce que je ne suis qu'un sale pervers je me mets à sourire en acquiesçant. « Ok ! » Ah bah tout de suite, ça va mieux ! Du coup, parce qu'on en est là, je commence à déboutonner ma chemise. Désolé ma belle, mais j'ai un tee-shirt en dessous ! Que je peux enlever, mais je suis pas du genre à me dénuder le premier jour... Sauf si tu me renverses du café dessus. « S'il-te-plaît, ne me fais pas virer pour une sombre histoire de café. » Je lui dis en lui tendant ma chemise. « Promis, je recommencerai pas ! »
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Dim 23 Aoû - 14:39

I like big butts and I can not lie !
Harold ∞ Emji

Lorsque je dis mon nom de famille, je le sens se tendre. Je savais qu'il était un ticket pour qu'on me laisse tranquille. Ce n'est pas forcément ce que je veux, mais quand je me présente, je dois bien utiliser mon nom non ? Enfin, même si ce n'est pas réellement mon nom de famille, Jason me considère comme sa fille et je le considère comme le père que je n'ai jamais vraiment eu. On ne peut pas dire que l'homme qui nous a foutu à la porte sans aucun scrupule, maman et moi, soit une véritable figure paternelle. Je l'entends jurer suite à cette révélation, et un rire m'échappe. Je dois avouer que c'est presque mignon cette crainte que je peux inspirer juste avec un nom.
- T'es la fille de Jason Starlord ?
- Cela semble si étonnant, je réplique presque directement, un peu vexée.
Ok, je ne suis pas vraiment sa fille, mais en quoi ca serait si étonnant. Il a réussi à faire croire à tout le monde qu'après la mort de ma mère j'ai voulu chercher mon père, et que c'était Jason. Je suis la jeune fille dont il n'a jamais entendu parlé parce que son ex ne voulait pas le revoir. Drôle d'histoire, mais tellement probable que cela n'a surpris personne dans le fond. Finalement, comme s'il voulait se faire doublement pardonner, il me propose sa chemise. Oui, je crois que je vais en avoir besoin. Ca le ferait bien si je racontais à Jason que j'ai passé ma première journée dans une tenue que je portais à l'époque, à savoir en soutien-gorge.
- Si je prends ta chemise, tu comptes porter la mienne ou te balader à moitié nu ? 
C'est amusant de l'imaginer lui torse nu. Cela ferait fureur. La petite nouvelle met déjà à nu un ancien. Il faut dire que ca doit déjà tourner le café renversé sur moi.
- Euh, bah..
Il semble toujours aussi gêné, franchement, il n'a pas de quoi. Du coup, je m'approche de lui et lui dit qu'il peut se retourner. Après tout, il est dans les toilettes des filles, pas la peine de faire sa chochotte.
Ah ok. 
Il se retourne et j'hausse un sourcil quand je vois son regard dévier vers le sud. Evidemment, je suis toujours en soutien-gorge, et je sais que ma poitrine en fait fantasmer plus d'un au vu de sa taille.
Ok ! 
Il semble aller beaucoup mieux soudainement. Je claque des doigts en souriant.
- Mon visage est par ici playboy.
Je fais tourner mon doigt autour de mon visage et souris doucement, comme pour lui rappeler ma totale présence, et pas seulement ceux de mes deux acolytes. Finalement, il commence à déboutonner sa chemise, et je me surprends à être déçue de voir un T-shirt en dessous. Est-ce que parce que je voulais le voir torse nu, ou le voir avec ma chemise ? Ca, c'est un secret entre moi et ma conscience.
- S'il-te-plaît, ne me fais pas virer pour une sombre histoire de café.
Il me tend sa chemise que j'enfile. Je la boutonne, pas complètement histoire de me faire un petit décolleté. Je retrousse les manches jusqu'aux coudes. Cette chemise est trop grande pour moi, et d'un point de vue extérieur, on pourrait presque croire que je porte la chemise de mon petit ami. Je lisse la matière gardant le silence. Il va stresser en s'imaginant que je vais le faire virer. Je sais que Jason à le sang chaud, mais je ne pense pas qu'il vire pour si peu, même si je lui demandais.
- Promis, je recommencerai pas !
Je le regarde de nouveau en haussant les épaules.
- J'espère bien que ce n'est pas dans tes habitudes de brûler les nouvelles.  
Je m'approche de lui et tapote son épaule en souriant.
- Je ne mentirais pas à mon père, pour ce qui est de ton job, tu verras bien demain.
Moi, sadique ? A peine... Ok, c'était super vilain mais je pouvais bien m'amuser au vu de ce qu'il avait fait ! Je m'éloigne finalement et sors des toilettes des filles. Je sens que je vais me plaire ici !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    Lun 7 Sep - 14:27

En bref, Harold il est grave charmé par la nouvelle et il a hâte de plus avoir le cancer pour travailler de nouveau... S'il arrive à garder son job. Mais on sait tous bien que oui.

FIN.

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Baby got back. + Emji & Harold    

Revenir en haut Aller en bas
 

Baby got back. + Emji & Harold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Out of time and space ! :: Remember when ?-