AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Ven 21 Aoû - 0:32


EMJI ♥
just gotta get right outta here

J'observe distraitement le visage de Luna qui est fichtrement proche du mien. Non, on ne va pas s'embrasser. Elle est en train de m'habiller. Et à la réflexion, je crois que je préférerais l'embrasser. Non, mais là du coup j'ai l'impression d'avoir cinq ans, vous me comprenez ? Mais peu importe. Je la laisse boutonner ma soyeuse chemise et me donner moult recommandations, allant de la façon de dire bonjour au portier quand à la manière d'entourer la taille d'Emji, des informations sur la cible du soir, l'équipe B prête à intervenir si ça dégénère. Bref, Luna se prend pour ma mère, et c'est très très étrange. La brunette relève la tête, plante ses yeux dans les miens et ça fait des fleurs et se redresse. « T'es stressé ? » Je fronce les sourcils, ouvre la bouche, la referme, puis je réfléchis. Et pour conclure, je soupire. « Pff, ouais, un peu. » Parce que ce soir on s'introduit chez les méchants, parce qu'ils sont probablement tous armés jusqu'aux dents, parce que j'aime pas les galas de charités, parce que si je merde je suis pas tout seul à mettre ma vie en danger... Pour de nombreuses raisons, à vrai dire. « C'est bien. » Elle me dit avec un petit sourire. Ah oui ? Bon, alors... Très bien. Je pose mon téléphone dans la poche intérieure de ma veste, fourre l'oreillette dans mon oreille, un câlin à Luna et on quitte le vestiaire des Monsieurs. Là on retrouve Emji qui se fait coacher par Darwin qui me clin d'oeil et ça poto c'est pas très rassurant, ainsi que toute l'équipe et le chef. Les derniers ordres sont donnés et je rejoins ma partenaire du soir.

« Hey partenaire ! » Je fais avec un sourire lorsque j'arrive à sa hauteur. Emji a aussi revêtu ses plus beaux habits, et elle est... On va censurer, voilà. « Tu es... Très... Habillée. » L'art du compliment par Harold Rollins. Non, mais... Chut. Si je perds mes moyens juste parce qu'elle est jolie, nous sommes dans la merde. « Ok. On y va ? » Changement de sujet, on rentre dans les choses sérieuses. Je lui tends mon bras, et puis nous sortons. Notre voiture avec chauffeur nous attend, et même si c'est une très jolie voiture et que notre chauffeur est en fait Darwin, et bah c'est triste parce que a veut dire qu'on n'écoutera pas Taylor Swift sur la route. Et lorsqu'on démarre, c'est la douce voix du chef qui résonne dans mon oreille, et ça j'étais pas prêt alors je grimace et me tourne vers Emji. « J'me sens violé au plus profond de mon être par le chef, je sais pas comment me sentir. » Il y a un silence, Darwin rit, d'autres gens dans mon oreille aussi, et le chef qui répond. « Rollins, je peux vous entendre vous savez ? » Et non, je savais pas. Enfin Luna a dû me le dire, mais comme je n'ai écouté qu'à moitié... « Ah merde. Pardon chef. » Et d'après lui, c'est aussi déplaisant pour moi que pour lui. Fort bien fort bien. C'est l'amour fou.

On arrive rapidement. Darwin, en bon chauffeur qu'il est, fait le tour pour nous ouvrir. Et moi, je me moque de lui avec un clin d'oeil et un « Merci, garçon de voiture ! » et il sourit. Et puis je tends une main pour aider Emji à sortir. Et c'est bras dessus, bras dessous que nous pénétrons dans le hall qui réceptionne le gala de charité donné par un marchandeur de drogue. Sisi, je vous jure. « Monsieur et Madame Rollins. » J'annonce avec un sourire à l'hôtesse d'accueil en lui donnant notre carton d'invitation. Puis je regarde autour de moi, d'un air nonchalant du type sûr de lui qui cherche les caméras qu'il n'y a pas. A vrai dire, je fais les premiers repérages des gardes du corps aussi bien armés que l'ancienne URSS. L'hôtesse confirme notre présence ici et nous invite à avancer, je hoche la tête en signe de reconnaissance avant de me tourner vers Emji. Cette fois je passe un bras dans son dos, investi carrément son espace personnel pour me pencher vers elle. « Je vois deux types à chaque coin, c'est classique. Soit notre baron est très confiant, soit il y en a d'autres cachés parmi nous. » Je chuchote près de son oreille, aussi bien pour elle que pour l'équipe B dans la rue. « Et maintenant tu dois rire comme si je venais de dire quelque chose d'hilarant. » Je rajoute avant de me reculer. Ce qu'elle fait, et je lui souris. Fort bien, partenaire. Nous sommes bien. Nous sommes désormais en plein milieu du gala, entourés des fortunes de Boston et d'ailleurs, il y a même un présentateur météo et je ne sais pas ce qu'il fait ici. Et il y a du champagne. Et je déteste cet endroit. « Je déteste cet endroit. » Oui, parce que ce soir nous sommes mari et femme, Emji saura tout de mes états d'âme.
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Ven 21 Aoû - 22:30

Bohemian Rapsody
Harold ∞ Emji
Je me regarde dans la glace et je ne reconnais tout simplement pas. Je porte une perruque blonde et cette magnifique robe qui met mon corps en valeur. On frappe à la porte et je tourne la tête.
- Entrez ?
La porte s'ouvre et ce n’est autre que Darwin. Il est ici pour me rappeler le plan de ce soir et tout faire pour qu’on ne foire tout simplement pas. C’est une soirée importante, et je dois avouer que je suis fière qu’on m’ait choisi pour cette mission.
- Tu es magnifique !
Je souris en me retournant pour me regarder de nouveau dans le miroir. Je crois que c’est l’une des premières fois que je me vois ainsi. Sophistiquée, pouponnée, aussi femme sans être une pute.
- Tu oublies un petit truc…
Je fronce les sourcils et il me montre son doigt. Il veut que j’en fasse quoi sérieusement ?... mais ce doigt.. Oh ! L’alliance ! Je regarde la bague qui pend à mon cou et retire le colliers. Je passe finalement l’alliance de ma mère est je souris. Je dois avouer que je me surprends parfois à me dire que cette bague sera réellement mienne et non pour une mission. Cependant, j'ai tellement de mal avec l'amour que je ne pense clairement pas me marier un jour. Dommage.
- Tu te souviens bien de qui est celui qu'on doit choper. Il faut le prendre en flagrant délit, vous utilisez le mot de passe "barbe à papa"...
Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire. Si on voulait choisir un mot de code plus débile on pouvait pas ! Enfin je ne suis pas là pour discuter des noms de code, je suis bien assez préoccupé par ce qu'il va se passer.
- Allez, Rollins doit nous attendre.
On sort de la pièce et on se retrouve dans les couloirs du commissariat. Darwin continue de me parler, mais soudain mon regard se porte sur Harold vêtu d'un costume cravate, il faut se l'avouer qu'il est sexy comme ça.  
- Hey partenaire !
Un sourire s'affiche sur mon visage alors qu'il s'approche de moi.
- Tu es... Très... Habillée.
Je fronce les sourcils me renenant de rire nerveusement.
- La partie sans vêtement, ca sera pour plus tard , je dis avec un clin d'oeil.  
- Ok. On y va ?
Il me tend son bras et je glisse le mien en dessous avant de marcher dans le couloir, en route pour la voiture. Une fois dedans, le chef commence à nous parler, pour essayer les oreillettes.  
- J'me sens violé au plus profond de mon être par le chef, je sais pas comment me sentir.
Encore une fois, je le regarde en froncant les sourcils avec la bouche en O. Il vient sérieusement de dire ça...
- Rollins, je peux vous entendre vous savez ?
Exactement ce que j'allais lui dire. J'ai presque envie de me taper le front, mais je dois avouer que le voir autant galérer le rend presque mignon. Enfin, je me garderais bien de lui dire.  
- Ah merde. Pardon chef.  


On sort de la voiture, et quand on arrive devant la porte c'est Harold qui prend les choses en main. Il faut dire que c'est le genre de réunion vieux jeu, où la femme est un objet de convoitise que l'on expose, mais nullement la maîtresse de la conversation.  
- Monsieur et Madame Rollins.
Ok, ça c'est vraiment étrange de l'entendre dire ça. Je me contente de sourire, comme si j'étais comblée de cette situation. Je retrouve des vieilles habitudes que j'ai tenté d'oublier. Celle d'une jeune fille qui dévoile tout pour séduire, pour être attachante, aguicheuse d'une certaine manière. Une proie qui est en fait celle qui chasse. On entre dans la salle et Harold se montre légèrement possessif avec sa main dans mon dos. C'est parfait. Il se penche finalement vers moi, et je dois avouer qu'au début j'ai peur qu'il m'embrasse. Je cligne rapidement des yeux, mais je suis soulagée de le voir juste se pencher pour murmurer à mon oreille :
- Je vois deux types à chaque coin, c'est classique. Soit notre baron est très confiant, soit il y en a d'autres cachés parmi nous. Et maintenant tu dois rire comme si je venais de dire quelque chose d'hilarant.  
Il se recule et je ris comme une petite potiche. Je le regarde droit dans les yeux avant de les laisser vagabonder autour, comme pour admirer tout ce qui nous entoure. Il a raison, il y a des hommes armés, et il est vrai qu'ils semblent bien peu. Peut-être se dit-il qu'avec autant de monde, on ne lui cherchera certainement pas de noise. Il n'a pas pu faire encore plus faux.  
- Je déteste cet endroit.
Je regarde de nouveau Harold et glisse ma main dans la sienne, dans un geste rassurant, mais aussi de femme aimante.
- Tu peux te consoler en te disant qu'on est deux.
Soudain, mon regard est attiré par quelque chose. En effet, un homme est en train de s'approcher de nous, et pas n'importe quel homme. C'est notre cible. Déjà que quand on m'a montré sa photo, il avait un visage qui me semblait familier, cela devenait plus frappant en cet instant. Je donne un léger (ou pas) coup de pied à Harold pour qu'il réagisse. Monsieur Murdock se place en face de moi et je souris.
- Bonjour, je suis Monsieur Murdock, l'homme qui organise ce gala.Nous n'avons pas eu l'honneur d'être présenté. Pourtant, est-ce qu'on se serait déjà vu quelque part ?
Ma main serre automatiquement la main d'Harold alors que je me retrouve totalement prise au dépourvu. Lui aussi à cette sensation.
- C'est quoi cette merde , j'entends le chef souffler dans l'oreillette.
Moi, je me surprends à vraiment réfléchir à tout cela, mais je finis par répondre rapidement (je crois) :
- Je n'ai jamais eu l'honneur de vous rencontrer Monsieur Murdock. Sinon, croyez-moi que je m'en souviendrais !
Il sourit, comme charmé et moi, je souffle intérieurement (même si je continue de broyer la main d'Harold). C'est merveilleux, on se fait un peu trop remarquer, et c'est de ma faute !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Sam 22 Aoû - 4:30


EMJI ♥
just gotta get right outta here

On a quitté le confort de la voiture, la présence rassurante de Darwin, le chef peut toujours être dans mon oreille d'une minute à l'autre, et on entre finalement dans le gala en lui-même après que la réceptionniste nous ai gracieusement laissé passé. Moi, je me penche vers Emji, sent au passage mon cœur louper un battement parce que j'avais oublié qu'elle était blonde, et l'informe de ce que je vois. « Et maintenant tu dois rire comme si je venais de dire quelque chose d'hilarant. » Et elle se met à rire, m'offre un regard avant de vérifier mes dires. Et moi, j'hésite entre me qualifier d'être l'homme chanceux de la soirée, pour avoir reçu cette mission avec Emji, ou bien le malchanceux, pour justement avoir reçu cette mission avec Emji. Si jamais il arrive quoi que ce soit, je m'en voudrais probablement toute ma vie. Mais après, s'il n'arrive rien, je ne sais pas comment je vais réussir à tenir plusieurs heures sans vouloir lui sauter dessus, et je ne parle pas d'un simple devoir conjugal. Les hommes, ces animaux. Mais soit, pour l'instant nous venons juste d'arriver, nous nous mêlons aux célébrités présentes, j'attrape deux coupes du champagne gratuit servi ce soir et j'en offre une à ma partenaire seulement partenaire, Harold, souviens-toi en. « Je déteste cet endroit.  » C'est trop grand, trop lumineux, ça pique mes yeux. Emji est trop charmante. J'ai envie de retrouver mon canapé et une pizza. La main d'Emji se retrouve dans la mienne, je fronce les sourcils avant de me rappeler que je suis censé être un mari aimant, mais porte tout de même mon attention entière à la blonde d'un soir. « Tu peux te consoler en te disant qu'on est deux.  » J'acquiesce avec un sourire de remerciements. D'accord, c'est rassurant !

Il ne se passe rien durant quelques minutes. On sirote notre champagne en silence ahem pas d'alcool au boulot, regardant autour de nous et évoluant entre les tables proposant amour et bonheur en contrepartie de notre argent. Et puis Emji me donne fourbement un coup de pied – et aïe, au passage ! - et je me tourne pour voir Murdock arriver vers nous. Oh, coucou gros lézard. Un sourire poli à la Oliver Queen s'inscrit sur mon visage tandis que je vais serrer sa main dans la mienne. « Bonsoir. » J'entame la conversation avec des banalités, avec la vie j'ai appris que ça marchait bien ce genre de choses. Mais à vrai dire, son attention n'a pas du tout l'air d'être portée sur moi et je peux comprendre pourquoi. « Bonsoir, je suis Monsieur Murdock, l'homme qui organise ce gala. Nous n'avons pas eu l'honneur d'être présenté. Pourtant, est-ce qu'on se serait déjà vu quelque part ? » Je hausse un sourcil. Mon chef est grossier au plus profond de mon être et je le vis toujours mal et je comprends qu'un truc cloche. Et je comprends aussi mais surtout qu'Emji a l'air de taper dans l'oeil de Murdock, et ça j'aime pas. Mon instinct de mâle dominant fait que je presse légèrement la main de ma belle dans la mienne pour lui assurer que je suis là, et puis ensuite mon bras passe derrière son dos et ma main retrouve sa taille tandis que je la rapproche un peu de moi. C'là mienne, oké ? « Monsieur Murdock, permettez moi de vous présenter ma femme, Madame Rollins. » C'est la mienne à moiii urg. Quand à l'histoire du déjà vu, c'est Emji qui réponds. « Je n'ai jamais eu l'honneur de vous rencontrer Monsieur Murdock. Sinon, croyez-moi que je m'en souviendrais ! » Je ris légèrement, parce qu'elle est douée. « Oh, et puis vous saviez qu'il est probable qu'on aie tous environ 7 personnes qui nous ressemble, sur terre ? C'est dingue ! » Je reporte l'attention sur ma personne. Murdock me regarde, me juge, et se met à rire légèrement aussi. « Incroyable ! Alors, vous pensez à faire un don ce soir ? Si je peux me permettre, mes recherches pharmaceutiques sont vraiment très prometteuses, vous devriez y jeter un coup d'oeil. » Oui, tu veux dire la petite poudre magique blanche que tu distribues à tord et à travers. J'acquiesce, promets qu'on y pensera et Murdock part après un autre regard à Emji. « Alors ça, c'est vraiment très bizarre. Tu connais ce type ? » Et j'entends le boss ramoner une question dans le même genre. C'est étrange. Je n'aime pas trop ça.

Je suis au présentoir de Murdock, en train d'étudier ces prospectus qui sont censés pousser au don à la recherche d'une quelconque autre faille de son entreprise lorsque Murdock lui-même me rejoint. Il est seul, moi aussi puisque Emji est en pause moment féminin aux toilettes. Le type seul, ça n'a pas l'air d'être bon signe mais je ne perds pas mon sang froid. « Monsieur Murdock. » La politesse. Il me sourit, nonchalant. « Dites-moi, Monsieur Rollins... Votre femme ne serait pas une prostituée, par hasard ? » J'offre mon plus magnifique regard « bitch please » et mon air offensé. « Vous insinuez quelque chose ? » Ou il tient juste à ce que je lui casse les dents ? Il rit, tends ses mains en signe de paix et hoche la tête. Puis il s'excuse et m'informe que cette familiarité lui rappelait l'une de ses anciennes conquêtes, mais qu'il a dû se méprendre. Il n'a pas l'air désolé du tout. J'ai vraiment très envie de le frapper. Mais à la place de ça, je lui refile juste sa brochure et prends la direction des toilettes pour dames. Je suis devenu un habitué des lieux, depuis que j'ai rencontré Emji. Elle est près d'un lavabo, à côté d'une brune qui s'offusque à ma présence. Je lui indique la sortie d'un air menaçant, prêt à lui crier dessus s'il faut. Mais elle s'en va. Et je vérifie les trois portes des toilettes pour être certain qu'il ne reste que nous deux. Alors, après, je me tourne vers ma partenaire qui n'a pas l'air de tout comprendre. « Je vais lui faire bouffer les dents par le nez. » Non, je ne suis pas énervé, bonsoir.
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Sam 22 Aoû - 18:52

Bohemian Rapsody
Harold ∞ Emji
Je dois avouer qu'en cet instant, j'apprécie le côté possessif d'Harold. Je suis censée être sa femme, et le fait qu'un autre homme semble me regarder avec cette façon perverse que je ne connais que trop. Cela me fait presque froid dans le dos, si bien que j'ai l'impression qu'Harold peut ressentir mon malaise.
- Oh, et puis vous saviez qu'il ai probable qu'on aie tous environs 7 personnes qui nous ressemble, sur Terre ? C'est dingue !
Je me tourne vers Harold, ce qu'il dit lui ressemble tellement. J'ai envie de rire et je crois que je le ferais si je n'étais pas aussi nerveuse. Je suis tellement soulagée que ce soit lui, et pas un autre qui soit avec moi. Finalement, je réponds à Monsieur Murdock que non, je ne l'ai jamais vu et que sinon je m'en souviendrais. Charmeuse, comme toujours même si un certain malaise subsiste toujours.
- Incroyable ! Alors, vous pensez à faire un don ce soir ? Si je peux me permettre, mes recherches pharmaceutiques sont vraiment très prometteuses, vous devriez y jeter un coup d'oeil.
Je souris en haussant les épaules avant de me tourner vers mon cher mari.
- Nous étions justement en train d'en discuter. Il est probable qu'on le fasse oui, mais la soirée est encore si jeune.
Finalement, Murdock nous laisse pour s'occuper d'autre invité et je me replace de façon à être face à lui.
- Alors ça, c'est vraiment très bizarre. Tu connais ce type ?
Je le regarde droit dans les yeux en haussant les épaules.
- Je n'en sais rien...
Le chef grommelle encore dans nos oreilles et je me dis que si on foire, tout sera simplement ma faute. Je ne me sens pas bien soudainement et lui demande si je peux aller aux toilettes. Il ne peut pas me dire non de toute façon, sinon je deviendrais mauvaise. Je le laisse alors seul, et me faufile jusqu'aux toilettes. Une fois dedans, je me passe de l'eau sur le visage. J'aurais envie de retirer cette perruque qui me donne chaud à la tête. Seulement, je ne suis pas seule et faire ce genre de geste serait griller ma couverture. Je fou déjà assez la merde avec Murdock, c'est pas pour en plus aggraver la situation. Mains sur le lavabo, je tente de reprendre ma respiration. Non, je ne me sens pas bien. Je n'arrive pas à saisir d'où vient ce malaise avec Monsieur Murdock, mais tout ce qui doit compter maintenant, c'est de l'arrêter.
- Mais qu'est-ce que...
Je me tourne vers la porte alors que la fille à côté de moi. Il a un regard dur, presque froid, viril l'enfoiré... Alors que je suis toujours cramponnée sur le lavabo, je l'entends ouvrir les portes comme pour être certain qu'il n'y a personne d'autre. Dans une autre situation, on pourrait croire qu'on s'apprête à faire l'amour. Ce n'est clairement pas le cas.
- Je vais lui faire bouffer les dents par le nez.
Je redresse la tête en haussant les sourcils. Je ne sait pas ce qui lui est arrivé, mais il a l'air remonté. Je me redresse et m'approche de lui. Une fois proche de lui, je passe une main sur son noeud de cravate et la remet en place.
- Tu pourras faire ce que tu veux, mais pour ça, il faut d'abord qu'on l'attrape.
Je tapote doucement son torse et souris.
- Finissons ça au plus vite.
Là encore, il doit sentir que j'ai réellement besoin d'en finir. S'il hait cette soirée, moi, je la redoute plus que tout à présent. Je me dirige vers la porte et commence à l'ouvrir lorsque j'entends la voix de Murdock.
- ... Fais un prix d'ami.
- Je ne dépense pas mon argent sans avoir essayé.
Je mets la main en l'air pour signifier à Harold de ne surtout pas faire de bruit. Le destin joue enfin en notre faveur et on y est presque. Murdock soupire avant de sortir un petit sachet et de le tendre à la personne en face de lui.
- Ce soir, on va manger de la barbe à papa les gars, je murmure alors que je redresse ma robe jusqu'à ma cuisse pour récupérer mon arme.
Je me tourne vers Harold et hoche la tête pour lui signifier que c'est le moment où jamais. Soudainement, j'ouvre la porte et tend mon arme devant moi.
- Boston PD, restez où vous êtes !!!
On s'approche d'eux, et alors que le premier homme ne résiste pas, soudainement Murdock se met à courir. Putain, je peux pas le rattraper avec ces foutu talon.
- HAROLD !
C'est son heure de gloire. Il doit l'attraper qu'on puisse rentrer au commissariat, se changer et commencer à la cuisiner !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Lun 7 Sep - 14:20


EMJI ♥
just gotta get right outta here

Des fois, moi je dis qu'il y a des coups de pattes qui se perdent. Et non, je ne suis pas en train de regarder l'Âge de Glace. Mais bref. Je suis énervé. En plus d'être un sale fils de salaud et de détruire des centaines de vie avec la merde qu'il vend, Murdock est un malotru qui insinue des choses sur ma partenaire slash femme d'un soir. Et pour ça, j'ai bien envie de lui en coller une. Mais je ne peux pas, pas encore, alors je me contente de ne pas être content et de rejoindre ma belle dans les toilettes pour fille et au passage d'agresser une pauvre dame qui n'avait rien demander. Je vérifie qu'il ne reste personne ici, histoire de ne pas complètement griller notre couverture. Et puis je me tourne vers Emji, qui reste accrochée au lavabo. Je l'observe quelques secondes, tâche de respirer et de me rappeler que oui ce soir Emji est blonde mais non ce n'est pas suffisant pour que je fasse un AVC, et puis je finis par justifier ma présence ici. « Je vais lui faire bouffer les dents par le nez. » Et il va beaucoup, beaucoup souffrir parce que j'ai envie qu'il souffre beaucoup beaucoup et que de toute façon c'est tout ce qu'il mérite.

Ma collègue semble surprise par mon comportement qui n'est absolument pas professionnel, et qu'en plus nous n'avons pas atteint ce level dans notre relation où elle peut savoir tout ce que je pense et ce que je ressens. Mais soit, j'imagine qu'une fois l'information montée au cerveau elle l'accepte puisqu'elle se rapproche de moi - rapprochement que je laisse faire silencieusement parce que de toute façon je n'ai rien à dire - et uuuuuuurh. Non, j'étais pas prêt. Je vais vraiment faire un AVC, il faut pas croire. « Tu pourras faire ce que tu veux, mais pour ça, il faut d'abord qu'on l'attrape. » Très bien très bien, c'est donc l'heure de sortir sa pokéball ! « Finissons ça au plus vite. » Je pousse un soupir mais j'acquiesce. Très bien. Je vais y retourner, faire attention à ne pas frapper Murdock, attendre que lui ou quiconque d'autre se vende. Et si ça n'arrive pas, je ne ferais plus attention à ne pas le frapper.

Mais en vérité, on est près de la porte que sa douce voix de ténor nous parvient. Cui-cui motherfuckers. Le gueux est en pleine négociation, a l'intelligence de montrer son du et « Ce soir, on va manger de la barbe à papa les gars. ». Un léger sourire de la victoire apparaît sur mes lèvres, promis ce n'est pas un sourire pervers d'avoir la chance d'admirer la délicieuse cuisse d'Emji et j'attrape la poignée de la porte. Elle a l'arme, moi j'ai l'effet de surprise. On compte silencieusement jusqu'à trois et puis la suite, c'est comme dans les films. Les regards se tournent vers nous parce qu'ils ne s'attendaient pas à tant de brusqueries, Emji hurle qu'on est du BDP et que si tu bouges j'te plante sale fdp. Ils sont trois, on est deux hommes dont une femme. Mais malgré ça, l'acheteur ne cherche pas à résister, le garde du corps pose la main sur son arme au moment où Murdock comment à courir, et là il est perdu. Blaireau. « HAROLD ! » Je sais, TKT je sais. Et fuck, si moi j'ai pas envie de courir ? Moi j'y vais, toi tu es une femme et *commentaire machiste par ici*. Non, en vrai, ça me fait plaisir. Je vais finalement pouvoir malencontreusement déraper et déverser toute ma colère sur Mumu. Oui c'est nouveau ça vient de sortir.

« Il est dans l'ascenseur, il descend. Probablement au parking. » Le chef m'informe, avant de me dire que l'équipe B est déjà en route « NON ! Je l'ai ! » Je m'exclame en filant dans la cage d'escalier. Il est à moi et rien qu'à moi !! Et plus tard on s'épousera et on adoptera des enfants, absolument. Rapide comme l'éclair, je me retrouve devant l'ascenseur avant qu'il n'ouvre ses portes. Je n'ai pas d'arme, et l'idée d'attraper l'extincteur me vient vaguement mais le gong sonore retenti et ding ding ! Murdock apparaît. Lorsqu'il me voit, il ordonne la fermeture des portes mais j'ai le temps de rentrer dans l'habitacle, de le pousser un peu violemment contre le mur d'acier et mais surtout de fermer ma main en un joli poing et de l'envoyer s'écraser dans un craquement franchement dégueulasse dans sa mâchoire. Sa mère la pute, ça fait mal mais en même temps ça fait un bien fou. Harold le masochiste. Murdock cri mais réplique, les portes se referment et c'est la fin.

Oui oui, Harold il est DCD bisou.

« Je m'en fiche, qu'il ait la mâchoire cassée. S'il en avait deux, je n'hésiterai pas une seule seconde avant de lui casser la deuxième. » Je m'énerve, Darwin et le chef sont fâchés, Emji est redevenue la jolie brune bonne policière fille de Starlord et est actuellement en train d'interroger Murdock pour qu'il nous lâche l'endroit de sa troisième et dernière planque parce que nos agents infiltrés sont nuls à chier. Moi je suis épuisé, aussi bien physiquement que mentalement, mais on me prend la tête parce que ce glandu a la mâchoire cassée. Et bien je m'en branle. La prochaine fois, il réfléchira à deux fois avant de traiter ma femme d'un soir de prostituée. Mon meilleur ami pose une main sur mon épaule et j'essaie de me calmer, pour ne pas aggraver la situation. Mais en vrai, je m'en branle pas mal. « La prochaine fois, frappez moins fort Rollins. » Oh finalement, ce n'est pas mon meilleur ami qui parle, mais mon supérieur. Très bien très bien. Je pousse un soupir, marmonne un vague, « Ambrose » avant de me défaire de sa portée et de quitter le bureau du chef. Et le fait que la mission soit un succès, on en parle ? Non. On n'en parle pas. Merci, la grosse bise, j'suis fâché je rentre chez moi.

Avant ça, je file aux vestiaires pour quitter cet affreux costume de pingouin. Je ne leurs ferais pas coucou, les petits gars. Je suis en train d'enfiler ma veste lorsque la porte s'ouvre, et si c'est Darwin je ne dis pas que je ne vais pas lui refaire le portrait aussi. Mais pour me faire pardonner, je lui ferais de la soupe ! Mais c'est en fait Emji, et pour une raison que j'ignore je l'agresse immédiatement. « JE SAIS ! J'aurai dû frapper moins fort. Je m'en branle, la prochaine fois tu défendras ton honneur toute seule ! » La. Grosse. Bise.
Code by Silver Lungs

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emji Starlord
❝Captain America❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 13

MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   Lun 7 Sep - 15:43

Bohemian Rapsody
Harold ∞ Emji
Les mains posées sur la table, je me penche vers Monsieur Murdock en reposant ma question pour la troisième fois.
- Où est ta dernière planque Murdock ?
Ma voix est calme, posée. Lui, il me fixe, touchant sa mâchoire préalablement cassé par mon cher collègue. Il hausse les épaules avec dédains et je commence sérieusement à perdre patience. Plus que quelques minutes et je pense qu'en plus de sa mâchoire cassée, il va avoir un œil au beurre noir. Je plaque violemment mes mains sur la table et décide de sortir pour prendre l'air. Une fois cela fait, je glisse mes mains dans mes cheveux pour les tirer en arrière. Je vais dans la salle où se trouve le chef et Darwin, mais aucune trace du héros du jour.
- Il est où Harold ?
- Parti ruminer parce qu'on lui a dit d'y aller moins fort la prochaine fois.
Je fronce le nez.
- Il n'empêche qu'on ne sait pas ce qu'il aurait pu lui faire ! Mieux vaut sa mâchoire que celle d'Harold !
Je me surprends à me montrer aussi médisante, surtout pour le défendre, mais c'est la vérité. Ils me regardent tout aussi surpris que moi et j'hausse les épaules.
- Je vais le chercher.
- Je ne sais pas si c'est une bonne idée.
- Vous plaisantez ! Voir son bourreau débarquer pour l'interroger, il sait qu'il n'a pas de limite, c'est le bad cop. Je vais le chercher.
Sans même laisser le temps à mes supérieurs de répondre, je quitte la pièce à sa rechercher. Au bout de quelques minutes, je pousse finalement la porte des vestiaires et je le vois en train de se changer. Je cligne un peu des yeux face à ce spectacle. Il est musclé, mais en même temps je peux parfaitement voir à quel point il est tendu.
- JE SAIS !
Je sursaute alors que je fronce les sourcils. Est-ce qu'il sait que c'est moi ? Mais oui, son regard croise le mien, aucun doute qu'il sait (CQFD)
- J'aurai dû frapper moins fort. Je m'en branle, la prochaine fois tu défendras ton honneur toute seule !
Mon honneur ? Ok, là je comprends plus rien. J'aurais envie de lui gueuler dessus, de lui dire que c'est un sale con, mais le fait est que j'ai besoin de lui. Finalement je m'avance sans rien dire pour être à sa hauteur.
- J'en ai rien à foutre, et si tu ne l'avais pas fait, c'est moi qui l'aurais fait dans cette salle d'interrogatoire.
Je le fixe droit dans les yeux, posant finalement une main sur son épaule pour, je l'espère, le détendre.
- C'était du bon travail Rollins.
Finalement je me recule un peu.
- Prépares-toi, j'ai besoin de toi pour le cuisiner.
Je commence à ouvrir la porte.
- Et si tu dois frapper... Frappes moins fort.
Je lui fais un clin d’œil avant de rire et je ferme la porte.
Je retourne voir mon cher ami Murdock qui a un sourire qui me fait froid dans le dos. Qu'est-ce qu'il mijote. Je me rassois en face de lui et lui pose la même question. Il ne répond toujours pas, mais se met en mouvement. Alors qu'il se penche vers moi, Harold fait son entrée. Je ne lâche pas Murdock des yeux alors que son sourire se fait plus grand.
What. The. Fuck !
- Et bien, voici le mari et la femme réunit !
Ma mâchoire se crispe un peu. Pourquoi il fanfaronne soudainement.
- Vous savez, je ne l'ai pas vraiment reconnu parce qu'elle portait une perruque blonde, mais maintenant que je la vois...
Son regard se porte de nouveau sur moi et j'en ai des sueurs froides.
- ... Tout me revient. N'est-ce pas... Vivian.
Je me sens soudainement défaillir. C'est comme si tous le sang de mon corps disparaissait pour ne laisser qu'une femme blanchâtre à l'évocation de ce prénom. Quand j'étais prostituée, je ne donnais pas mon véritable prénom. Je ne voulais pas qu'il soit souillé, je ne voulais pas que les hommes le pensent, l'hurlent, le jouissent.
- Et tout te reviens aussi n'est-ce pas ma petite pute !
Ma mâchoire se crispe alors que je me redresse vivement. Comment peut-il oser ! Et dire que derrière la vitre se trouve certainement mon chef. J'ai envie de vomir en repensant à tout cela. Si je ne me souviens pas spécialement de lui, toute ma vie d'avant défile devant mes yeux et est en train de me rendre littéralement malade.
- C'est pour ça que tu es douée, pour écarter les cuisses et demander de l'argent !
- TA GUEULE !
Je veux sortir, tout de suite ! Je me retourne vivement alors qu'il continue :
- Pourtant tu me disais que tu aimais ça ! Que tu voulais que j'y aille plus fort ! Et puis quand tu me suca...
Je pousse Harold pour pouvoir sortir et claque la porte avant même qu'il ait fini sa phrase. Les larmes me montent aux joues et je cours pour aller aux toilettes. Sans attendre une seule seconde, je me jette à terre et me mets à vomir dans la cuvette. Cette époque me dégoûte tellement, je me dégoûte tellement. Et maintenant, tout le monde est au courant. Oh mon Dieu, mon chef a dû entendre ça. Comment lui expliquer, ou lui dire qu'il se trompe ! Seulement ma réaction prouve qu'il a touché dans le mile et que c'est la vérité. Je vomis encore et, quand je n'ai tout simplement plus rien à rejeter, je tire la chasse d'eau. Je reste assise par terre, proche des toilettes et je lâche totalement prise, pleurant comme je ne l'ai jamais fait depuis la mort de ma mère.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bohemian Rhapsody + Emji & Harold ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LILITH + bohemian rhapsody
» FREDDIE MERCURY
» L'Histoire de Harold Charles, un pauvre haïtien devenu riche
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» Harold Horrib' Haddock III (Hiccup Horrendous Haddock III)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Boston :: Downton :: Boston Police-