AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (fawn) burning bridges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

◮ Ici depuis le : 21/08/2015
◮ Messages : 4

MessageSujet: (fawn) burning bridges   Ven 21 Aoû - 1:37


Fawn Alessia Sparrow
❝It's gonna be legen ... wait for it ... dary !!❞



Nom(s) et prénom(s) → Sparrow. oui, je sais que ce nom de famille vous dit quelque chose. on connait tous le célébrissime Jack Sparrow, ce pirate d'un autre monde. et bien je suis sa fille. just kidding. ceci n'est qu'un qu'un pur concours de circonstance voyez-vous. Fawn. ne me demandez pas, je n'y suis pour rien, je le jure. Alessia. prénom d'origine italien, ceci est un hommage à ma tante disparue trop tôt. Date et lieu de naissance → je suis née au matin d'un six avril, ici-même, à Boston. Âge → cela fait maintenant vingt ans que je sourie à la vie. Nationalité et origines → de nationalité américaine et d'origines américaine et italienne. Statut civil → et oui messieurs, je suis bel et bien célibataire, la chasse est ouverte. Occupation(s) → tout d'abord, je suis étudiante en arts appliqués, spécialisation dessin, mais je suis aussi serveuse au yoberry avec mon meilleur ami. Situation financière → aisée, merci papa. Traits de caractère → parler de moi est bien trop difficile. cela dit, je ne suis pas l'une de ces filles à papa qui se croient au-dessus de tout. oh ça non, cela ne me correspond pas du tout. je ne suis pas une garce, bien au contraire. d'accord, d'apparence froide et peut-être même hautaine, mais ce n'est qu'une façade, une sorte de protection, de carapace. de nature douce, joviale et chaleureuse, je ne me prends que rarement la tête pour des petites choses sans importances. les histoires des autres ne m'intéressent pas. tout du moins, pas les dernières rumeurs du genre qui couche avec qui, qui a dit ça sur telle ou telle personne et tout le reste. oui, je suis ouverte d'esprit et à l'écoute. une âme de psychologue peut-être, je n'en sais rien. un peu trop rêveuse, un peu trop mystérieuse et secrète, ça, c'est fort possible. on connait déjà tout de ma famille, ou du moins de mon père. pas besoin d'étaler ma vie en plus, je la garde pour moi. fragile, fleur bleue avec un manque cruel de confiance en moi. et oui, les apparences sont bien trompeuses. ce n'est pas parce que mon père a réussi que je suis sa trace, ce n'est pas parce qu'il est comme il est que je suis pareille. j'ai peut-être constamment besoin d'être rassurée mais je veux être certaine de faire les bons choix, d'avancer dans la bonne direction. aventurière, autonome et plus indépendante qu'il n'y parait aussi. je ne suis pas quelqu'un de bien compliqué au final. il suffit juste de me considérer, de me parler , pour se rendre compte de la douceur de la personne que je suis. un rayon de soleil, c'est comme ça que l'on me définit et je pense que les gens n'ont pas tout à fait tord. quoi que j'aurais peut-être bien besoin que l'on me rassure aussi à ce sujet, je n'en sais trop rien à dire vrai. bref, la simplicité à l'état pur avec un brin de sensibilité, saupoudré de quelques notes de sincérité. Groupe → dream on. Superhéros → shadowcat parce qu'elle a franchement la classe et qu'on est pas si différente l'une de l'autre.

✿ Boston Calling
elle se mord constamment le bout de la langue lorsqu'elle est concentrée sur ce qu'elle fait. elle a son petit rituel du matin: dès que le réveil sonne, elle fonce sous la douche puis se sert une tasse de thé bien chaude. la musique est sa raison de vivre. on la compare souvent à une encyclopédie musicale. bien piètre cuisinière, elle préfère largement les plats à emporter. elle se mord souvent la lèvre inférieure. elle joue avec ses cheveux quand elle est pensive. elle n'aime pas le chocolat. elle a une peur bleue des araignées. elle n'aime pas la solitude et le silence, bien qu'il lui arrive parfois de ressentir le besoin de s'isoler. c'est con à dire, mais elle croit encore au prince charmant. elle n'en parle à personne au cas où on se foutrait de sa gueule. la famille est la chose la plus importante à ses yeux. que personne n'ose s'en prendre à l'un de ses membres, sinon elle se transforme en une véritable furie. même godzilla se ferait dessus. elle a toujours son portable sur elle. elle est adepte des free hugs. elle veut vivre sa vie au jour le jour, peu importe ce qu'il pourrait se passer. elle a une peur constante de l'échec. le caramel est son péché mignon. elle a peur de perdre tous les gens auxquels elle s'attache. elle ne supporte pas le mensonge et l'hypocrisie. elle sait chanter et elle adore ça. elle pourrait se prostituer pour un thé à la cerise noire. elle a un excellent sens de la répartie et aime avoir le dernier mot. elle est carrément accroc au thé. elle est incapable de rester en place, elle a toujours besoin de bouger. c'est une grande fan des dessins animés. c'est une gamine qui refuse encore de grandir malgré la maturité dont elle sait faire preuve. elle est très douée pour faire dire aux gens ce qu'ils se donnent tant de mal à cacher. elle n'aime pas les endives. elle est allergique aux fruits de mer. elle peut faire absolument n'importe quoi avec ses cheveux. elle s'exprime le plus souvent par un simple regard. elle ne se maquille que très peu, son crayon noir étant son seul véritable partenaire permanent. le film qui la fait pleurer à chaque fois, c'est la ligne verte. elle est totalement fan de stephenie meyer et de j.k. rowling. quand elle était plus jeune, elle voulait se marier avec rupert grint. en grandissant, son choix s'est vite porté vers tom felton. les couleurs flashy lui font peur. elle mord. c'est une espèce de zébulon inépuisable. elle pourrait tuer si elle n'a plus de chewing-gum à la cerise. elle adore les pandas et les koalas. son plaisir inavoué est madonna. elle pense que c'est un génie et qu'elle a autant marqué sa génération que les nouvelles et les futures. elle joue de la guitare et s'en sort plutôt bien. elle est atteinte de la maladie de ménière, déclenchée à la suite d'un accident de voiture dont elle a été la victime alors qu'elle venait tout juste d'avoir douze ans. elle voit un médecin une fois par mois pour le suivi de sa maladie et prendre son traitement de fond. c'est formellement interdit pour elle de manger trop gras, trop sucré et trop salé. tous ce qui est à base de caféine est aussi prohibé.

✿ Behind the curtain
Pseudo/prénom → b_bulle/mel. Âge → vingt-trois ans. Fréquence de connexion → quotidienne mais je me réserve quelques quatre jours sur sept pour le rp.Scénario ou personnage inventé ? → à la base, c'était un scénario. DC/MC → aucun pour le moment. Le mot de la fin → peace.



Dernière édition par Fawn Sparrow le Mer 2 Sep - 11:35, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

◮ Ici depuis le : 21/08/2015
◮ Messages : 4

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Ven 21 Aoû - 1:38


Did you say marmalade ?




chapitre un : la famille, acte premier.

SIX MOIS. une lettre posée sur le bar de la cuisine, c'est tout ce qu'elle a laissé de son passage. sur le papier, des traces de larmes, une écriture tremblante, des mots lourds de sens. elle ne reviendra pas. l'homme tourne la tête vers la chambre de ces deux petits êtres qui dorment, loin de toute cette tristesse, loin de cette situation sans queue ni tête. les enfants ne se réveilleront pas avant une petite heure encore. l'homme a pris une claque, il ne s'attendait pas à ça. il prend sa tête entre ses mains, se demandant comment il va pouvoir s'en sortir. il se dirige vers la chambre de ses enfants et s'appuie sur le montant de la porte, regardant ses deux petits anges qui dorment à point fermé. deux années les séparent. clayton et fawn. le fruit de son amour pour cette femme qui l'avait suivi jusqu'en amérique et dont il ne restait plus rien aujourd'hui. la dernière a à peine six mois. ils ne méritent pas ça. l'homme referme lentement la porte de la chambre et attrape le téléphone. il appelle sa mère, au bord des larmes. elle sera là dans deux heures. elle l'aidera comme elle a toujours aidé ses enfants. elle a le temps et encore le courage de s'occuper de deux enfants de plus. elle aime son fils plus que tout au monde alors elle ne le laissera pas tomber. et puis, il en va de la vie de deux petits bouts de chou alors il est hors de question de les priver d'amour. elle était à l'heure. les enfants s'étaient réveillés, l'homme les tenait dans ses bras. ses yeux étaient remplis d'amour lorsqu'il les regardait mais il était clairement dépassé par les évènements. sa mère l'a réconforté et est tombée amoureuse des deux adorables bébés. elle s'est promis de s'en occuper comme s'ils étaient sa progéniture et elle l'a fait. l'homme a finit ses études et est devenu l'avocat qu'il aspirait à être. les enfants n'ont jamais manqué de rien. famille fortunée, gâtés à souhait. grandir n'était pas si difficile que cela. on les connait, on se retourne sur leur passage. ils en jettent, il n'y a pas à dire. et puis, il faut dire que leur nom de famille, elles le portent avec fierté. sparrow. clayton et fawn sparrow n'ont jamais connu leur mère mais ils ont toujours eu l'amour maternel dont ils avaient besoin. ils avaient leur grand-mère, c'était suffisant. ils étaient le jour et la nuit, le soleil et la lune, l'un trop sur de lui et l'autre d'une douceur incomparable.

chapitre deux : l'accident.

DOUZE ANS. « je veux voir ma fille ! » une voix familière, bien trop lointaine. j'aimerais pouvoir ouvrir les yeux, mais c'est comme s'ils étaient collés. impuissante, je ne peux qu'être spectatrice de ce qu'il se passe, et encore, sans image et presque sans son. une main presse la mienne avec force. l'odeur de la peur envahi mon nez et une légère brise de parfum parvient jusqu'à moi. je ne connais qu'une seule personne qui porte cette fragrance. clayton. je voudrais tellement pouvoir serrer sa main à mon tour mais j'en suis incapable. je suis comme paralysée et je n'aime pas ça du tout. ça y est, je panique. du haut de mes douze années, je ne comprends pas ce qu'il se passe, je ne sais pas pourquoi mon père est si ferme que ça, j'ignore pourquoi mon frère serre ma main avec une telle vigueur. mes oreilles sifflent, bourdonnent, je n'entends plus grand chose. que se passe-t-il ? je crois entendre les mots "accident", "chauffard" et "fractures" mais je n'en suis pas certaine. je ne me sens pas bien. j'ai la tête qui tourne, je me sens tomber dans le vide sans jamais pouvoir m'arrêter. je tremble, j'ai froid, j'ai peur. tout un tas d'émotions me traversent et je ne comprends pas. finalement, je finis par sombrer dans le silence. je crois que j'ai perdu connaissance. lorsque je reviens à moi, mes yeux ont enfin décidés de s'ouvrir. les murs sont blancs, tout est beaucoup trop propre. un tuyau posé sur ma lèvre supérieure, m'aidant à respirer. des machines. des bips. l'hôpital. je panique une nouvelle fois sauf que, cette fois-ci, c'est tout mon corps qui réagit. « papa ! » clayton, toujours assis à côté de moi, hèle mon père qui se précipite dans la chambre. je n'entends à nouveau plus rien, tout tourne autour de moi. je sombre une nouvelle fois. à mon troisième réveil, c'est différent. il y a de la musique, mon frère est allongé à côté de moi et mon père est assis au bord du lit. c'est plus convivial, c'est mon stressant, c'est plus chaleureux. « salut princesse. » mon père me sourit, je préfère ça. je le lui renvoie d'ailleurs. clayton a la tête enfouie dans mon épaule, c'est comme s'il dormait. mais je sais que ce n'est pas le cas. il pleure en silence. je le sais, je le connais par coeur. ma petite main glisse dans la sienne et je serre aussi fort que je le peux. j'avais envie de lui dire que je vais bien, que ça va aller. et puis mon père m'a expliqué le pourquoi du comment. il me parlait comme à une adulte, parce que c'est ce qu'il a toujours fait. abandonné la fillette de douze ans. un chauffard m'a renversé, tapée de plein fouet. j'avais de la chance d'être encore en vie et de m'en être aussi bien sortie. j'étais seulement allée chercher du pain. avec clay'. merde. il doit penser que c'est de sa faute. il se sent coupable, je le sais, je le connais par coeur. « c'est pas de ta faute clay'. moi je ne t'en veux pas. et papa non plus, il ne t'en veut pas. c'est pas de ta faute clay', j'te le jure. » en voyant le regard dépité de mon père, j'ai compris qu'il avait rendu clayton pour responsable de mon accident. il ne savait pas, il a prit la première personne à sa disposition et, malheureusement, c'était son fils. et puis, il a pensé que ça aurait pu être lui, que ça aurait pu être nous deux et alors il a tenté de s'excuser mais en vain. c'est toujours comme ça que ça se passe entre eux. clayton finira par revenir à lui, comme toujours. cela dit, je regarde quand même mon père avec insistance, il serait bon qu'il me soutienne quand même. « ce n'est pas de ta faute clayton et je ne t'en veux pas. » d'accord, paie ton originalité papa. je lève les yeux au ciel. « j'ai eu peur et je m'en suis pris à toi et je tiens à m'en excuser. ce n'est pas de ta faute clayton. » c'est mieux mais bon, il y a encore du boulot. je me sens fatiguée. je m'excuse et dis que je reviendrais un peu plus tard, que j'ai besoin de repos. je ferme les yeux et je m'endors comme une masse, dans les bras de mon grand-frère.

chapitre trois : les rencontres.

QUINZE ANS. ucey.

chapitre quatre : la famille, acte second.

DIX-HUIT ANS. « fawn, t'aurais pas vu mon- » il me regarde de travers. « ah ben non, je l'ai trouvé en fait. » je baisse les yeux vers le sweat que je porte. ah oui, en effet, il appartient à mon frère. oups. je relève la tête vers lui, arborant une magnifique moue implorant son accord. il lève les yeux au ciel et soupire. j'ai gagné. il quitte ma chambre et je replonge mon nez dans mes livres de classe. il faut que je termine ça avant que ma cousine ne vienne me chercher. plongée dans ma dissertation, je ne remarque même pas que mon frère et revenu en douce afin de me distraire. un coussin jeté en pleine figure. un rire bien trop familier. « clayton ! » hilare, lui, il n'en n'a rien à faire et visiblement, il ne compte pas en rester là. il fond sur moi et m'attaque directement. le bougre. attaque frontale, très bien, je lui assène quelques coups de coussin avant d'abattre ma fameuse carte : déluge de chatouilles. très productif cette séance de travail. au bout d'une bonne dizaine de minutes, on finit par s'allonger, épuisés, sur mon lit. le temps de reprendre mon souffle, j'ai la gorge sèche. « dis clay' ? » il relève la tête pour pouvoir me voir, intrigué. « tu crois que papa arrivera à s'en remettre ? » mon frère soupire. difficile à dire apparemment. notre génitrice a refait surface et demande à nous avoir rien que pour elle. la blague du siècle. clayton et moi sommes totalement contre. elle n'est personne pour nous alors il est hors de question qu'elle rentre dans nos vies et qu'elle vienne tout chambouler. mon père est sur les nerfs en permanence mais il dit que tout va bien. pas si certaine que ça. je suis certaine que c'est notre oncle qui a manipulé sa soeur pour qu'elle se manifeste maintenant. et luna qui est aussi choquée que moi, ne comprend vraiment plus rien à la situation. enfin, le plus important, c'est que je l'ai encore auprès de moi. grand-mère passe beaucoup de temps à la maison. c'est bien. au moins cela évite que papa pète les plombs. « t'inquiètes pas, il est bien plus fort que tout ça. et puis, il ne la laissera jamais faire. t'façon, on est là nous alors il n'y aura pas d'problèmes. » il me prend dans ses bras. j'aime bien quand il fait ça. il le fait tout le temps en fait. c'est agréable. je sais que je ne suis pas seule alors c'est bien. on sonne à la porte. papa m'appelle. luna est là. je me lève à la hâte et attrape mon sac. « qui me vole ma p'tite soeur cette fois-ci ? » il se redresse, hausse un sourcil. « luna. je vais rentrer tard d'ailleurs. soirée entre filles quoi. » ah les garçons ne comprendront jamais ce besoin que nous avons, nous les filles, d'avoir du temps rien qu'à nous. il se lève et me sert fort dans ses bras, me demandant une énième fois de faire attention à moi. je l'aime mon frère mais il m'étouffe de temps en temps. un dernier sourire à son attention et je file rejoindre ma cousine. ce soir, c'est notre soirée.

chapitre cinq : la chute libre.

DIX-NEUF ANS. tiger me bouscule un peu, pour chahuter. clayton vient de nous quitter et, comme d'habitude, je me suis étouffée dans ses bras. depuis le temps, il devrait connaitre tout l'monde, avoir confiance, mais non, il ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter pour rien. tiger passe son bras autour de mes épaules et nous voilà partis pour rejoindre mathéo quelques mètres plus loin. bird ne devrait plus tarder maintenant. math' est tout pâle, il vient de raccrocher son téléphone. « tout va bien ? » je m'aventure mais je sens bien que quelque chose de terrible est arrivé. je ne l'avais encore jamais vu dans cet état. « bird ... » avec tiger, nous échangeons un regard rempli d'incompréhension. « si t'es pas plus clair que ça mon vieux, on ne risque pas de te suivre. » le tact légendaire de tiger. je penche la tête sur le côté, toute ma douceur s'envolant par vague vers le jeune homme tétanisé se tenant devant nous. « hôpital ... bird ... accident ... » des mots lâchés au hasard, dans un souffle, un simple murmure, mais qui ont un sens. j'ai le souffle coupé. tiger a la bouche grande ouverte. ni une, ni deux, je vais volte-face et sans vraiment m'en rendre compte, je hurle le prénom de mon frère qui se trouvait à l'autre bout de la rue, tranquillement installé à la terrasse d'un café avec des potes à lui. rien à foutre, c'est mon frangin, je sais qu'en deux foulées il sera là. la preuve en image. malgré ma vision troublée par l'émotion, je le distinguais, courant vers nous. je crois que jamais il ne m'avait entendu hurler de la sorte. quelques mots pour expliquer la situation que nous voilà tous les quatre en route vers l'hôpital. tout le monde est silencieux durant le trajet. j'ai du mal à lâcher la main de clay'. arrivés à destination, on a l'air de pauvres tâches mais on est là. les parents, l'explication. le verdict. dans le coma. merde. je me sens vaciller mais les bras de clay' me retiennent. impossible de parler. impossible de bouger. j'ai besoin de prendre l'air. j'ai envie de crier. finalement, je m'échappe des bras de mon frère pour aller plonger une main dans celle de tiger et l'autre dans celle de mathéo. on va s'en sortir. j'en suis certaine. elle est forte, c'est une battante. on va la retrouver. j'en suis certaine. et je ferais tout pour que cela arrive. tout.

chapitre six : les amis = la famille.

VINGT ANS. une énième journée passée à l'hôpital. bird n'est toujours pas sortie de son coma. j'ai confiance en elle, je sais qu'elle nous reviendra. alors, j'ai gardé le sourire, j'ai gardé l'espoir pour nous tous. quelques jeux, quelques repas partagés sur le sol de cette chambre blanche, quelques histoires racontées pour faire passer le temps et surtout pour que la jolie rousse comprenne que l'on était là, que l'on ne l'abandonnerai jamais. et puis, un jour, elle a ouvert les yeux. après six mois passés à son chevet, six mois à espérer, six mois de doute, elle est revenue vers nous, sortant de son silence assourdissant. ce jour là, j'ai pu lire le soulagement, la joie et la libération dans les yeux de cette bande d'amis qui est à peu près tout pour moi. bien sûr, j'ai clayton et mon père, mais là, c'est cette famille bancale qui revenait à la vie et je me sentais enfin apaisée. le phœnix renait toujours de ses cendres. soudés,on lui a fait une mise à jour des évènements passés pendant son absence, on l'a aidé à se remettre sur pieds, tous ensemble. les vrais amis, comme nous, c'est une famille qui vaut tout autant que la famille de sang que nous avons tous. cette famille, c'est une famille de coeur, et c'est la mienne. et je suis fière de l'avoir trouvée. après ce que nous avons vécu, plus rien ne pourra jamais nous détruire, je le sais au plus profond de moi. maintenant que nous sommes tous réunis, à nous le monde, à nous la belle vie. ils m'ont tous remercié d'avoir gardé la tête sur les épaules, de leur avoir permis de tenir. mais finalement, je n'ai pas fait grand chose d'autre que de leur montrer qu'ensemble on est toujours plus fort que tout seul et que c'est nous qui, en quelque sorte, l'avons ramené à nous. tous ensemble. bird est notre petit bijou a protéger et jamais, au grand jamais, je ne la laissera sombrer à nouveau. comme jamais, au grand jamais, je ne permettrais que l'un de nous tombe sans pouvoir se relever.




Dernière édition par Fawn Sparrow le Jeu 27 Aoû - 12:43, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Luna Winslaw
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 65

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Ven 21 Aoû - 20:18

T'ES LA PLUS BELLE
Pikachu  Cutie pie  Mouton  happy  Besties  Aloha  DEAD  bath  aya  Cutie pie 2  Fichtre  hello  Coeur  Swag  Mouhéhé  Hihi  Gangnam style  Face  Singing  Dancing  hello  La grosse bise  Ficududu  ananas  Héhé Cookie  YOLO  Lovers  Excited  Aloha  bgey Pikachu  Cutie pie  Mouton  happy  Besties  Aloha  DEAD  bath  aya  Cutie pie 2  Fichtre  hello  Coeur  Swag  Mouhéhé  Hihi  Gangnam style  Face  Singing  Dancing  hello  La grosse bise  Ficududu  ananas  Héhé Cookie  YOLO  Lovers  Excited  Aloha  bgey Pikachu  Cutie pie  Mouton  happy  Besties  Aloha  DEAD  bath  aya  Cutie pie 2  Fichtre  hello  Coeur  Swag  Mouhéhé  Hihi  Gangnam style  Face  Singing  Dancing  hello  La grosse bise  Ficududu  ananas  Héhé Cookie  YOLO  Lovers  Excited  Aloha  bgey

_________________


oh, sweet dreams
There are zigzag lines on it, just like your temperature on a card, and these are probably roads in the island; with astonishing splashes of colour here and there, and coral reefs and rakish-looking craft in the offing, and savages and lonely lairs, and gnomes who are mostly tailors, and caves through which a river runs. ©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elsa McMahon
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 34

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Ven 21 Aoû - 22:42

Faaaawn ! Cutie pie *-* I love you

_________________
Et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... je ne suis qu’amour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

◮ Ici depuis le : 21/08/2015
◮ Messages : 4

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Sam 22 Aoû - 0:17

JE SAIS Cutie pie Angel
par contre j'ai encore le même problème de ne pas pouvoir éditer mes messages -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Harold Rollins
❝Captain Groslard❞

◮ Ici depuis le : 16/08/2015
◮ Messages : 25

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Sam 22 Aoû - 13:37

Diantre, tu es maudite ! :')
Est-ce que ça marche maintenant ? *croise les doigts*

_________________
you're an honorable man.
I come from a planet of outlaws : Billie the Kid, Bonnie & Clyde... John Stamos @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

◮ Ici depuis le : 21/08/2015
◮ Messages : 4

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Sam 22 Aoû - 20:22

nan mais je sais, c'est super chiant et le pire c'est que ça me le fait sur de plus en plus de forums, ça me fait péter un plomb, j'te jure angry
ouiiii, ça fonctionne très bien même, merci encore beaucoup beaucoup beaucoup La grosse bise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cameron Grey
❝Batman❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 35

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Lun 24 Aoû - 10:17

Bienvenue ma douce ! SAMBA

_________________

HEY ASSBUTT !
« J’ai un peu tendance à me foutre de tout ces derniers temps. En fait la seule chose dont j’arrive pas vraiment à me foutre, c’est du fait que je me foute de tout justement. Vraiment, ça m’inquiète. » ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maud Campbell
❝Catwoman❞

◮ Ici depuis le : 23/08/2015
◮ Messages : 48

MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   Lun 31 Aoû - 20:24

Bienvenue sur le forum Cutie pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (fawn) burning bridges   

Revenir en haut Aller en bas
 

(fawn) burning bridges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Legend of the burning sands
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» Kyurem Sparkling Blue / Kyurem Burning Red
» [BD Gratuite] Dragons : Burning Midnight (2016)
» Blaze - Keep a little fire burning; however small, however hidden. || 14/07

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I threw some rocks up at your window. :: Pierre ? - Présent.-