AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Julia Stevenson
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 47

MessageSujet: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Ven 28 Aoû - 17:36

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi








« Vous êtes enceinte de 4 semaines Mademoiselle Stevenson »

Les résultats venaient de tomber. C'était sans appel et Julia se sentait....vide. Oui voilà c'était le bon mot, comme elle avait pu tomber enceinte ? D'accord avec Nawel ils n'utilisaient plus de préservatifs, mais elle faisait bien attention à prendre sa pilule chaque soir, et puis non c'était tout simplement impossible. Elle ne pouvait pas avoir d'enfant. Elle n'était tout simplement pas prête pour ça, et puis c'était bien trop rapide. Cela faisait à peine 3 mois qu'elle était avec Nawel, et non elle n'arrivait pas à percuter sur ce que venait de lui annoncer son médecin.
D'ailleurs il était toujours en train de lui parler, mais elle n'écoutait absolument rien. La seule chose qu'elle semblait avoir entendu c'était qu'elle était enceinte de 4 semaines.

« Mais enfin c'est pas possible. Je prends la pilule et non c'est tout simplement impossible je ne peux pas être enceinte. C'est possible que les résultats soient faux ? »

C'était le seul espoir auquel Julia tentait désespérement de s'accrocher. Se dire qu'il y avait sûrement une erreur dans les résultats. Et en même temps elle essayait de faire le calcul. 4 semaines. 4 petites semaines. En elle un embryon, un fœtus, ou elle ne savait pas quoi était en train de grandir, ou alors c'était ce que pensait le médecin et elle le regardait comme le messie en espérant qu'il se trompait. Ceci dit ce qu'il disait pouvait expliquer pas mal de chose. Comme sa fatigue de ces derniers temps, et puis le fait qu'elle avait fait plusieurs malaise, mais tout de même elle s'accrochait à l'espoir qu'il y avait une faute.

« Je suis désolé Mademoiselle Stevenson, mais il n'y a aucune erreur possible. Mais si vous n'êtes pas sûre de vous, il  y a plusieurs choix qui s'offrent à vous. L'avortement, l'adoption...Le mien serait d'abord d'en parler au futur papa et à votre famille. Ils vous épauleront mieux que n'importe qui. »

Incapable de prononcer la moindre paroles, Julia c'était contenté de hocher la tête et de prendre toutes les documentations que lui donner son médecin avant de lui serrer la main et de le remercier pour prendre congé.

Maintenant qu'elle se retrouvait à l'air libre, elle se sentait moins oppressé., mais toujours aussi perdue. Qu'est ce qu'elle allait bien pouvoir faire ? Bobbie n'était pas là, elle ne pouvait pas se réfugier chez elle et faire croire qu'elle avait disparue le temps de trouver une solution. En parler à sa mère c'était hors de question parce qu'elle serait capable de sauter de joie et de lui proposer toute une liste de prénom. Et Julia ne voulait pas non plus en parler à ses frères. Enfin elle savait qu'elle pouvait compter sur eux, mais elle ne le ferait qu'une fois sa décision prise. Parce que pour l'instant elle n'était même pas sûre de vouloir garder cet enfant.
Plus elle y réfléchissait, et plus elle se disait que c'était de la folie. Elle venait à peine d'ouvrir sa boutique, Nawel et elle ne vivaient pas ensemble, il n'avait pas des revenus exceptionnel. Et puis Jeremy détestait royalement Nawel et c'était autant de raison qui l'inciter à avorter. Seulement elle ne pouvait pas prendre la décision toute seule.
D'une pas vif et alerte, Julia avait réussi à rejoindre son appartement et sans prendre le temps de s'installer avait directement téléphoner à son cher et tendre. Après plusieurs sonneries il avait répondu et sans lui laisser le temps d'en placer une, elle avait prit la parole.

« Nawel, ça va ? Tu peux venir à l'appart s'il te plaît. Faut que je te parle de quelque chose d'important. »

Julia avait pleinement conscience que son appel avait du inquiéter son petit-ami, surtout qu'elle ne lui avait pas vraiment laissé le temps de répondre qu'elle avait déjà raccroché, mais en même temps elle était incapable de prendre des gants et de le rassurer pour lui dire que tout allait bien. Parce que dans la tête de Julia c'était tout simplement l'apocalypse et elle était complètement perdue et Bobbie n'était pas là et elle ne savait pas comment gérer la situation et puis il était autant impliqué que Julia dans cette situation et peut être qu'il trouverait une solution miracle.
En attendant Nawel, elle s'était tout simplement allongé dans le canapé laissant les prospectus sur l'avortement, sur comment vivre sa grossesse et tout ce genre de truc sur la table basse du salon. De toute façon à quoi bon les cacher ? Une couverture sur elle et attendait patiemment son arrivée. Encore un peu et elle aurai pu s'endormir sans problème.




lumos maxima

_________________


   
Bazinga.
J'ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire de rester où on est et d'attendre qu'on vienne nous chercher. Mais personne ne pensera à venir me chercher ici !@ ALASKA.
   




Dernière édition par Julia Stevenson le Sam 29 Aoû - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nawel Sayanel
❝Oliver Queen❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 7

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Ven 28 Aoû - 21:33

A cet enfant qui sera a la fois toi et moi
Julia ∞ Nawel
Tout allait bien. Ce matin je me suis réveillé, certes au bout du troisième réveil, mais je suis tout de même arrivé à temps au boulot. J'ai vendu plus de bière que d'habitude et Warren semble satisfait de moi. Il sait que ce n'est pas la vie de rêve, que je ne resterais pas éternellement dans sa boutique mais pour le moment, je suis parfaitement heureux. Et je sais que je peux compter sur lui. Il est plus qu'un patron pour moi. Même si je lui ai jamais dit clairement, j'espère qu'il se rend compte que je le considère comme un ami. Je ne suis pas du genre à exprimer ce genre de sentiment... Enfin je suis clairement en train de parler comme si j'étais une gonzesse !
Et puis, avec Julia tout se passe tellement bien. Il nous arrive de nous engueuler encore quand il s'agit de sa famille et de leur façon de me haïr, mais je crois que ce qui l'énerve le plus, c'est que je sois d'accord avec eux. Je ne pense pas être le meilleur, elle est trop bien pour moi, mais je veux être égoïste et la garder pour moi. Je sais que je peux la rendre heureuse et puis je l'aime, c'est pas ce qui est le plus important dans cette affaire. Enfin non, en fait le plus important c'est qu'elle aussi elle m'aime et ça, je n'en reviens pas. Et puis nous avons partagé nos premières vacances ensemble. S'il y a bien une chose à dire, c'est que ce fut une réussite. Seul sur ce bateau, enfin pas si seul que ca,mais on faisait tout pour rester dans notre petite bulle. Un bonheur de plus à ajouter à notre jeune histoire de couple. Et ce n'est pas fini.
Oui, la journée commençait bien, jusqu'à ce que je reçoive cet appel de Julia. Elle ne m'a même pas laissé le temps de parler, et quand je lui ai demandé si ca allait bien, elle avait déjà raccroché. Elle ne m'a rien dit dans le fond si ce n'est qu'on devait parler. Ce n'est jamais bon signe quand les filles disent ça normalement. Seulement pourquoi voudrait-elle rompre avec moi ?! Et puis il y avait une certaine appréhension dans sa voix, de la peur qui m'a tordu l'estomac. J'ai directement été voir Warren. Je sais que je finissais dans deux heures, mais là j'étais juste mort d'inquiétude. Il m'a dit oui tout de suite, je n'ai pas eu besoin de m'expliquer. Je crois que je dois avoir une mine tellement inquiète qu'il ne cherche pas à comprendre pour le moment.
C'est en courant que je me dirige vers chez elle, car oui, je vais au boulot à pied n'ayant pas de véhicule à moi. Une fois devant la porte de chez elle, je suis tout simplement essoufflé. Il faut dire que mon corps criait justice, mais moi je ne l'ai pas écouté. Tout ce que j'ai fait alors qu'il me demandait d'arrêter, c'est accélérer pour arriver au plus vite.
Je ne prends même pas la peine de frapper à la porte que j'entre en trombe. Je ne me déshabille pas et la cherche directement. Elle est là, sous une couverture dans le salon. Je m'avance à grands pas vers elle et me mets à genoux pour tenter de regarder son visage.
- Julia... Mon ange...
Alors que je découvre son visage je pose ma main sur sa joue pour la caresser tendrement. Je suis terriblement inquiet, d'autant plus qu'elle semble bouleversée. Tellement qu'encore une fois elle ne parle pas. Je crois qu'elle a besoin que je la rassure. Je continue mon geste tendre sur sa joue et je détourne un peu le regard pour tenter de calmer mon souffle. Je tourne un peu la tête et vois tous ces papiers sur la table basse. Elle n'est pas du genre à laisser trainer tout, c'est plutôt mon genre. Mais en fait, ce qui m'interpelle le plus, c'est cette façon d'être plié... Comme des documentations de médecin. Et puis, il y a ces titres immenses qui parlent de grossesses, d'accouchements, d'avortements... C'est quoi ce bordel...
- Julia...  Qu'est ce qu'il se passe ?
Ma voix se fait un peu plus dure, mais j'ai tellement peur, je suis terriblement bouleversé de la voir ainsi et je crois que si elle ne me répond pas vite, je vais littéralement péter un plomb !
Code by Silver Lungs

_________________
"Without you"
Les regrets représentent tout simplement nos fautes, nos chutes, qui nous a permis alors de devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Il ne faut jamais rien regretter, il faut juste assumer et continuer malgré tout, vivre avec, être conscient que nos sois-disant regrets nous servent à avancer. Sans eux, la vie n'aurait plus aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julia Stevenson
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 47

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Sam 29 Aoû - 11:26

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi







Habiter ensemble, se marier, avoir des enfants, c'était le chemin logique que Julia voulait emprunter pour son histoire avec Nawel. Ils étaient ensemble depuis quelques mois seulement et voilà que rien ne se passer comme prévu. Bon d'accord Julia n'avait absolument rien prévu, dans l'absolu elle passait le plus clair de son temps dans sa nouvelle boutique avec une petite jeune qu'elle avait engagé et qui elle aussi rêvait d'être styliste. Alors elle l'avait prise sous son aile et tout se passait merveilleusement bien.
Et puis voilà qu'elle se retrouvait enceinte, ce n'était absolument pas prévu et elle n'était absolument pas prête pour ça. Bien sur qu'un jour elle voulait des enfants, elle en avait même parlé longuement avec Nawel disant qu'elle en voulait avant ses 30 ans, et l'avait rassuré sur le fait que ce n'était pas le bon moment en ce moment. Qu'ils essaieraient dans 1 ou 2 ans. Finalement le 1 ou 2 ans c'était transformé en un mois et s'ils ne prenaient pas une décision rapidement dans 8 mois ils auraient un bébé.

Arrivée chez elle Julia avait téléphoné à Nawel pour lui demander de venir, qu'elle avait quelque chose à lui dire et elle avait raccroché tout de suite. Elle savait qu'à faire ça, elle allait l'inquiétait et surtout pas une seconde elle n'avait pensé au fait qu'il puisse être au boulot. Elle était tellement sur une autre planète qu'elle ne se rendait compte de rien.
Allongé sur le canapé, Julia n'arrivait pas à voir le positif de la situation et surtout elle appréhendait la réaction de Nawel. Elle avait confiance en lui, c'était un fait indéniable et elle n'avait pas peur qu'il la quitte. Non elle savait que jamais il ne ferait ça. Mais elle avait peur qu'il réagisse mal, ou même qu'il se mette en colère, ce qu'il aurait totalement le droit de faire. Dans tout les cas, elle devait lui en parler. Le garder ou avorter c'était dans une décision qu'ils devaient prendre à deux.
Peu de temps après son appel, elle l'entendait déjà franchir la porte, elle aurai pu se lever et l’accueillir en l'embrassant pour le rassurer, lui dire que non elle ne voulait pas le quitter – parce que oui elle était sûre qu'il avait directement pensé à ça – mais non elle n'avait pas le courage de se lever et pour l'instant encore moins de parler, elle voulait juste savourer le contact de sa main sur sa joue, parce que peut être après il ne voudrait plus faire ce geste avant un moment.
Seulement elle n'avait pas rangé tout les papiers que le médecin lui avait donné et forcément Nawel venait de les voir et elle n'avait pas le choix que de lui donner une réponse à la situation. Fermant les yeux et soufflant un bon coup pour se donner du courage, Julia s'était lentement relevé pour s'asseoir dans le canapé mais toujours en serrant la couverture contre elle, comme si elle pouvait la protéger de ce qui était en train de se passer.

« D'abord, sache que je t'aime et que ce que je vais te dire je l'avais absolument pas prévu »

Bon d'accord, Julia commençait très mal sa phrase parce qu'elle voyait le visage de Nawel se décomposait à vu d’œil, comme si ses pires craintes étaient en train de se réaliser. Okay, elle devait le rassurer, lui dire que peut être ce n'était pas si grave. Elle devait réussir à prononcer ces mots. Lui prenant la main, elle en caressait doucement le dos pour essayer de l'apaiser un peu, autant que de s'apaiser elle.

« Je reviens de chez le médecin, et maintenant je sais pourquoi je suis fatiguée, et tout ça. Je suis enceinte Nawel, de 4 semaines. »

Voilà, maintenant c'était dit, maintenant la seule chose qu'elle espérait c'était qu'il n'ait pas la même réaction de Ross dans Friends quand Rachel lui avait appris sa grossesse. Parce qu'elle ne supporterait pas ce silence



lumos maxima

_________________


   
Bazinga.
J'ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire de rester où on est et d'attendre qu'on vienne nous chercher. Mais personne ne pensera à venir me chercher ici !@ ALASKA.
   




Dernière édition par Julia Stevenson le Dim 30 Aoû - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nawel Sayanel
❝Oliver Queen❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 7

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Dim 30 Aoû - 20:02

A cet enfant qui sera a la fois toi et moi
Julia ∞ Nawel
Je suis là, à genoux devant elle alors qu'elle se redresse sur le canapé. Je remarque bien sa façon de serrer contre elle la couverture, comme une protection. Mais contre quoi ? Je n'en ai aucune idée et cela me terrifie. Elle semble si perdue, dévastée même d'une certaine manière.
Je continue de caresser sa joue pour tenter de montrer que je suis là pour elle, mais en a-t-elle seulement besoin ? Je ne sais pas ce qu'elle veut, et cette façon qu'elle a eu de raccrocher n'a pas eu le don de me rassurer. Au contraire. Ce qu'elle a dit ressemble à ce qu'on peut voir dans les films. "Il faut que je te parle" et ça se transforme en rupture. Et si elle voulait rompre avec moi ? Et si elle avait clairement réfléchi, avec  sa famille et qu'elle s'était rendu compte que je n'étais pas l'homme parfait pour elle. Cependant, même si elle pense ainsi, même si mon coeur se serre un peu plus chaque minute, je suis certain d'une chose. Je me battrais pour elle.
Puis, mon regard se détourne sur ces putains de petits fascicules et je ne comprends pas. Pourquoi elle a ça chez elle ? Dans le fond, je sais que mon cerveau a fait un certain rapprochement, mais moi, je ne le comprends pas tout de suite. Si bien que je ne peux m'empêcher de lui demander ce qu'il se passe, de façon presque violente. Elle ne semble même pas réagir à mon ton, ce qui ne me rassure toujours pas plus... C'est de pire en pire bon sang !
- D'abord, sache que je t'aime et que ce que je vais tedire je l'avais absolument pas prévu.
Est-ce que c'est censé me rassurer, ou au contraire me préparer à la suite ? Elle ne l'a pas prévu, mais a force de réfléchir elle veut partir... Elle veut me quitter. Plus je la regarde, plus je sens mon visage devenir livide alors que je l'imagine déjà me quitter. Elle va me demander de la laisser tranquille, mais je ne veux pas...je ne peux pas vivre sans elle, plus maintenant...
- Julia, je souffle, déjà au comble du désespoir.
Comme si elle sentait ma profonde tristesse, elle glisse sa main dans la mienne et caresse le dos de ma main avec son pouce. Un geste qui se veut rassurant et qui me permet de croire que je prends tout de travers finalement.
- Je reviens de chez le médecin...
Je cligne des yeux, je ne m'attendais pas à ce genre d'introduction...
- ... et maintenant je sais pourquoi je suis fatiguée, et tout ça.
C'est vrai qu'elle était pas bien en ce moment. Je me suis inquiété et je lui ai répété de nombreuses fois. Au début elle disait que ça passerait, seulement ça ne passait pas. Elle a été chez le médecin et maintenant je panique. Elle est malade ? Non, elle ne va pas mourir au moins...
- Je suis enceinte Nawel, de 4 semaines.
Mon cerveau est en train de me narguer en songeant que c'était d'une évidence criante au vu des papiers qui traine sur la table basse. Je fronce un peu les sourcils gardant la bouche légèrement ouverte en "o". Elle est enceinte... Mais ce n'est pas possible ? Enfin si, techniquement si mais... Enfin elle prend la pilule, c'est pour ça qu'on a décidé d'arrêter les capotes. Et puis je déteste cette sensation...enfin là n'est pas le problème.
Enceinte, de quatre semaines.
Rapidement je tente de faire le calcul, et cela tombe en plein milieu de la croisière. Elle avait sa pilule sur ce fichu bateau, non ? Elle est enceinte. Je ne sais pas comment réagir, j'ai un soupçon de colère qui pointe le bout de son nez,mais il disparaît rapidement quand je pense à autre chose. En elle, en ce moment est en train de pousser un bébé, notre bébé. Elle va avoir le ventre qui s'arrondit, de jour en jour et je me surprends à rougir en imaginant ça. Certes, c'est rapide, mais que pouvons-nous faire maintenant...
Ma respiration s'accélère alors que je me dis qu'on va être parents. On va avoir un petit bébé, et si on m'avait dit un jour que j'aurais un enfant avec Julia, et bien c'était de la pure utopie à l'époque. Puis je lui ai dit que je l'aimais et maintenant on est ensemble. Et on va avoir un bébé... Elle porte mon enfant. Je sens les larmes me monter aux yeux alors qu'un sourire niais apparaît sur mes lèvres.
- Tu... Tu l'es vraiment ?
Question con, elle se mettrait pas dans cet état si c'était faux. Puis je repense aux papiers sur la table basse. Il y a comment vivre sa grossesse, la grossesse mois par mois, mais il y a aussi l'avortement. Soudain je me redresse.
- Attends... Il y a des papiers pour l'avortement, tu... Tu ne veux pas le garder ?!
J'hurle presque tellement je suis étonné et choqué. Elle ne peut pas penser à ça sérieusement... Non !  
Code by Silver Lungs

_________________
"Without you"
Les regrets représentent tout simplement nos fautes, nos chutes, qui nous a permis alors de devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Il ne faut jamais rien regretter, il faut juste assumer et continuer malgré tout, vivre avec, être conscient que nos sois-disant regrets nous servent à avancer. Sans eux, la vie n'aurait plus aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julia Stevenson
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 47

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Dim 30 Aoû - 21:10

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi







Une nouvelle fois la bombe avait été lâchée. La première fois c'était quand Julia avait appris la nouvelle, et maintenant en l'annonçant à Nawel. Elle voyait toutes les expressions passer sur son visage et elle ne savait pas si elle devait s'en inquiétait ou pas.
Mais celle qui l'avait le plus marqué, c'était ce sourire qu'il avait eu. L'espace d'un instant en le voyant aussi ému et heureux, Julia se disait que cet enfant était un cadeau du ciel. D'accord il ne tombait pas au bon moment mais il était là et avec Nawel ils arriveraient à faire face. Oui l'espace de quelques instants elle se voyait vraiment en tant que mère, en tant que famille et c'était tout ce qu'elle voulait.
Et puis il avait parlé pour poser la question la plus conne du monde. Est ce qu'elle était vraiment enceinte. Sérieusement ? Il n'avait pas mieux comme question ? Enfin au moins il parlait et il avait des réactions et c'était une très bonne chose parce qu'elle n'aurai pas supporté qu'il garde le silence.

« Non c'est une blague, je m'ennuyais alors je me suis dit, tiens pourquoi ne pas faire croire que je suis enceinte. Le médecin me l'a confirmé 2 fois. Il n'y a pas d'erreur possible. »

Non mais il croyait vraiment qu'elle se serait mise dans cet état pour une fausse grossesse ? Et puis sérieusement qui serait aussi méchante pour faire croire ça ? Sinon on pouvait tout de suite lui décerner l'oscar de la meilleure actrice parce qu'elle jouait incroyablement bien. Mais non ce n'était pas de la comédie et oui elle était enceinte.
Et puis Nawel avait réagit, il avait fait le rapprochement avec les documents et surtout celui sur l'avortement et sa phrase, son cri, c'était comme si il lui reprocher de seulement envisager cette solution. Mais est ce qu'il se mettait à sa place ? Ce n'était pas lui qui était enceinte.

« Ne crie pas s'il te plaît. »

Julia était au bord des larmes, elle était complètement perdue et oui d'accord elle pouvait comprendre la colère de Nawel, seulement elle ne s'était pas vraiment préparer à ça, de toute façon elle ne s'était préparé à rien concernant cette grossesse. Elle était juste arrivée sans crier garde et maintenant ils devaient prendre une solution.

« Je ne sais pas Nawel, je ne sais plus. »

La phrase parfaite pour expliquer l'état de détresse de Julia, et puis voir Nawel debout comme ça à faire les cent pas ne l'aidait pas vraiment à savoir si il était content ou pas. D'accord un peu plus tôt il avait ce sourire de l'homme heureux de fonder une famille, mais est ce qu'il avait vraiment pensé à tout ce que cela impliquait ?

« Réfléchis, on est ensemble depuis 3 mois, on ne vit pas sous le même toit, l'un de mes frères te déteste, on ne croule pas sur l'or et je sais pas. Le médecin a vu ma confusion, a vu ma réaction et il m'a juste donné toutes les options envisageables. C'est juste à nous de prendre la décision. »

Plus elle exposé les faits et plus elle se disait qu'avorter était la meilleure solution, mais en même temps elle ne savait pas. Elle n'était pas le genre de féministe à dire qu'avorter c'était contre nature, elle trouvait au contraire que c'était une bonne chose pour les femmes qui avaient été violé ou pour les jeunes de 15 ans. Seulement elle en avait 26 et techniquement elle était dans l'âge idéal pour avoir des enfants.
Julia avait conscience que toute son argumentation avait pour but final d'avorter et de passer à autre chose. Mais au fond d'elle, elle n'était pas sûre que ce soit la meilleure décision à prendre et surtout elle avait peur que si elle mettait un terme à sa grossesse, Nawel ne lui pardonne jamais. Ils avaient tout les deux envie d'avoir des enfants, mais pas tout de suite. Là, maintenant, tout de suite elle avait envie de se cacher sous sa couverture et de ne plus penser à rien jusqu'à ce que quelqu'un décide pour elle. Malheureusement ce n'était pas possible, elle était une grande fille et c'était à elle de prendre ses décisions.

« Je ne ferais rien sans ton accord »

C'était sûrement inutile de le dire, mais pourtant elle avait l'impression que dans cette situation c'était très important de le préciser.



lumos maxima

_________________


   
Bazinga.
J'ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire de rester où on est et d'attendre qu'on vienne nous chercher. Mais personne ne pensera à venir me chercher ici !@ ALASKA.
   




Dernière édition par Julia Stevenson le Lun 31 Aoû - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nawel Sayanel
❝Oliver Queen❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 7

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Dim 30 Aoû - 22:40

A cet enfant qui sera a la fois toi et moi
Julia ∞ Nawel
Elle est enceinte... Je n'arrive pas à croire ce que j'entends si bien que je ne peux m'empêcher de lui demander si c'est vrai. Dans le fond, je ne m'attends pas à ce qu'elle me réponde, c'est tout simplement la première chose qui m'est passé par la tête.
- Non c'est une blague, je m'ennuyais alors je me suis dit, tiens pourquoi ne pas faire croire que je suis enceinte.
Je lève les yeux au ciel et je me retiens de ne pas pouffer de rire. Seulement, je n'y arrive pas pour l'instant.
- Le médecin me l'a confirmé 2 fois. Il n'y a pas d'erreur possible.
Deux fois, il lui a dit deux fois. A-t-elle eu droit à une écographie ? Est-ce qu'elle a pu voir ce qui était en train de grandir en elle. Elle a une photo peut-être ? Seulement, avant que je ne pense à lui demander plus de détails sur l'examen je pense aux papiers sur la table basse et je me redresse avec horreurs. Bon sang, elle n'a quand même pas sérieusement songé à avorter quand même ! Ce n'est pas possible... Je sais que c'est bien trop tôt mais elle ne peut pas penser ainsi. Je sais aussi que Julia n'est pas contre l'avortement, dans le fond je ne suis pas contre non plus quand les conditions sont extrêmes. Seulement là, nous sommes en couple malgré tout. Tout n'est pas idéal mais ce n'est pas comme si elle c'était faite violé. Je ne peux m'empêcher de me mettre en colère.
- Ne crie pas s'il te plaît.
Alors que je fais les cent pas devant elle, je me cesse quand j'entends le léger sanglot dans sa voix. Je me stop net pour la regarder. Je remarque les larmes qui lui montent aux yeux et je m'approche de nouveau d'elle. Me voilà dans ma position de départ, à genoux devant elle, seulement je ne la touche pas pour qu'elle n'ait pas peur.
- Ne pleure pas, je murmure.
- Je ne sais pas Nawel, je ne sais plus.
Plus on semble discuter, plus la confusion se fait grande. Je n'aurais jamais cru ça possible, surtout après cet appel laconique. Mais maintenant que j'en connais les raisons, je peux comprendre son bouleversement. C'est le genre de nouvelle qui fait toujours réagir. Que ce soit positif ou négatif, la réaction est puissante. Chez nous, c'est la confusion générale. On ne s'attendait pas à ça, on n'était clairement pas prêt, et pourtant on est là à devoir parler de notre avenir avec plus de concret.
-Réfléchis, on est ensemble depuis 3 mois, on ne vit pas sous le même toit, l'un de mes frères te déteste, on ne croule pas sur l'or et je sais pas. Le médecin a vu ma confusion, a vu ma réaction et il m'a juste donné toutes les options envisageables. C'est juste à nous de prendre la décision.
Plus elle débale notre situation, plus j'ai l'impression qu'elle essaye de se convaincre qu'avorter est la meilleure solution. De me convaincre aussi. Seulement ca ne marche pas.  J'ai du mal à me dire que Julia puisse penser à mettre fin à la vie d'un petit être, notre petit être.
Je la regarde droit dans les yeux en silence. Elle doit sentir que je suis toujours en colère, mais par dessus-tout, je suis en train de peser le pour et le contre de toute cette histoire.
- Je ne ferais rien sans ton accord.
Je la regarde toujours, me mordillant la lèvre inférieure pour montrer ma nervosité. Finalement, je prends une dernière inspiration avant de prendre la parole.
- Nous sommes ensemble depuis trois mois, mais nous nous connaissons depuis plus de dix ans. Je sais que tu as peur, je le vois dans tes yeux et je déteste ça...
Je me penche un peu en avant pour prendre ses mains dans les miennes et tout faire pour qu'elle ne me quitte pas des yeux.
- Nous ne sommes pas riches, mais l'argent ne fait pas le bonheur. Je sais que c'est idiot de sortir ce genre de phrase dans cette situation mais n'avons-nous pas prouvés que c'était vrai. Même si je ne suis pas riche, même quand j'étais en prison avec rien, tu étais là pour moi. Trois mois que nous sommes ensemble, mais n'avons-nous pas déjà perdu assez de temps... Par ma faute, je le sais, j'ai perdu dix années de ma vie à t'aimer en secret. Mais aujourd'hui, nous sommes ensemble... Et maintenant... Bon sang, tu attends mon bébé... Notre bébé...
A mon tour, je sens les larmes me monter aux yeux alors que je me force à la regarder. Je serre ses mains dans les miennes et souris comme un imbécile.
- Tu portes la vie... Et pas n'importe laquelle... Si tu avortes, je sais déjà que tu le regretteras. Parce que dans huit mois tu te diras qu'il aurait dû naître. Dans vingt mois, tu te diras qu'il aurait dû apprendre à marcher, dans trois ans entrer à l'école, vingt ans avoir son diplôme et qui sait, trente ans se marier...
Je souris toujours plus en pensant à l'avenir de notre enfant.
- Sans compter que si tu fais ça, je ne te le pardonnerai jamais, je souffle avant de rire en reniflant. On va être parents...
Je me redresse et sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit je vais l'embrasser avec force et fièvre. Je prends mon souffle pour l'embrasser encore et finalement, sans m'éloigner d'elle je pose mon front contre le sien.
- Sais-tu seulement à quel point je t'aime...
Bon sang, je vais être papa !!!
Code by Silver Lungs

_________________
"Without you"
Les regrets représentent tout simplement nos fautes, nos chutes, qui nous a permis alors de devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Il ne faut jamais rien regretter, il faut juste assumer et continuer malgré tout, vivre avec, être conscient que nos sois-disant regrets nous servent à avancer. Sans eux, la vie n'aurait plus aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julia Stevenson
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 47

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Lun 31 Aoû - 21:38

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi







En prenant les mains de Julia dans les siennes et en captant son regard, Nawel ne laissait absolument pas d'autre choix à la jeune femme que de l'écouter. De toute façon après avoir exposé son pour de vue, la moindre des choses était quand même de l'écouter attentivement. Et plus il parlait et plus elle avait l'impression qu'il lui mettait un coup au cœur.
Évidemment qu'elle rêvait d'avoir un enfant avec lui, et quand il lui parlait de tout ça, de tout ce qu'elle pourrait manquer en avortant elle se sentait mal et surtout elle se sentait ignoble de seulement avoir pensé à cette éventualité. Plus Nawel parlait et plus les larmes coulaient sur les joues de Julia parce que tout ce qu'elle désirait c'était pouvoir voir grandir cet enfant qui était en elle. Seulement elle ne pouvait s'empêcher de penser de manière cohérente. Quand Nawel ne voyait que le bonheur d'avoir un enfant, Julia ne pouvait s'empêcher de penser au problème que cela pourrait représenter. Alors évidemment comparer à la joie ce n'était rien, mais ils se devaient d'y penser. C'était important.

L'espace de quelques instants les baisers de Nawel l'avait envoyé sur une autre planète. Sur une planète où être enceinte était merveilleux, une planète où tout se passerait bien et sur laquelle elle n'aurait pas à se poser autant de question ou à flipper autant à l'avenir. Et même savoir que Nawel l'aimait ne l'aidait pas vraiment à prendre une décision.
Enfin si, elle avait pris sa décision, elle savait que garder cet enfant était la bonne chose à faire, elle savait qu'elle aimerait cet enfant plus que sa vie et qu'importe ce que pourrait dire sa famille, elle le garderait. Seulement elle ne pouvait empêcher l'une des phrases de Nawel tourner en boucle dans sa tête. Et même si il l'avait dit en rigolant pour Julia ce n'était pas drôle et ce n'était absolument pas un jeu.

« Je t'aime aussi Nawel, plus que tu l'imagines »

C'était vrai. Dans leur relation, vu de l'extérieur ça donnait souvent l'impression que Nawel était prêt à tout pour elle, mais que l'inverse n'était pas forcément vrai. Hors c'était faux, c'était juste que Julia était un peu plus sur la réserve. Evidemment qu'elle aimait Nawel c'était d'une évidence même, jamais plus elle pourrait envisager sa vie sans lui. Mais maintenant qu'ils en étaient aux grandes révélations, elle devait lui dire ce qu'elle avait sur le cœur.

« Mais je te trouve injuste. Tu dis que si j'avorte, tu ne me le pardonnerai pas. Tu crois que j'ai vraiment envie de ça ? Tu crois que je le ferais de gaîté de cœur ? Tu sais à quel point j'ai envie d'avoir des enfants. Mais imagine que le bébé ai un problème et que je sois obligé d'avorter, tu me le pardonnerai pas non plus ? Si jamais ma vie était en danger et qu'on soit obligé de faire un choix, moi ou le bébé ? Qu'est ce qu'on ferait dans ce genre de situation ? Dit moi Nawel !!

Leurs fronts toujours collé, Julia avait agrippé sa nuque de ses mains pour être sûre qu'il ne puisse pas se dérober aux questions et surtout parce qu'elle avait besoin de le sentir proche d'elle. En ce moment même, elle avait peur des réponses qu'il pouvait lui apporter. Julia était consciente d'envisager les pires des possibilités, mais c'était plus fort qu'elle, parce que pour l'instant la peur prenait le pas sur n'importe quelles autres émotions et elle avait besoin que Nawel la rassure, lui dise que tout se passera bien et que malgré les galères ils seront heureux. Parce qu'au final, c'était tout ce qu'elle souhaitait.

« Je veux cet enfant autant que toi Nawel, mais j'ai peur. Je suis désolé »

Sa main était venu se poser sur sa joue et tout doucement elle l'avait embrassé. Elle s'excuser de se montrer aussi froide ? Distante ? Par rapport à leur enfant, mais pourtant elle l'aimait déjà. Elle ne voulait pas lui faire du mal, elle avait envie de voir tout ce que Nawel lui avait raconter, elle voulait le voir grandir, le voir marcher, entrer à l'école et se marier. Elle voulait tout ça oui.



lumos maxima

_________________


   
Bazinga.
J'ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire de rester où on est et d'attendre qu'on vienne nous chercher. Mais personne ne pensera à venir me chercher ici !@ ALASKA.
   




Dernière édition par Julia Stevenson le Ven 4 Sep - 21:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nawel Sayanel
❝Oliver Queen❞

◮ Ici depuis le : 17/08/2015
◮ Messages : 7

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Ven 4 Sep - 14:47

A cet enfant qui sera a la fois toi et moi
Julia ∞ Nawel
Quand je lui dis tout ce qu'elle va ressentir si elle avorte, je ne tiens pas à ce qu'elle pense qu'elle prendrait une mauvaise décision. Je ne tiens pas non plus à toucher un point sensible pour être sûr qu'elle n'avorte pas. Beaucoup de femmes ont fait ce choix et je le respecte. Seulement, il y a une chose que je prends en compte. Je connais Julia par cœur, parfois même mieux qu'elle-même. Ce que je lui expose, c'est ce que je sais. En vérité, je lui dis cela parce que je veux la protéger. Cela semble égoïste, et ça l'est certainement un peu, mais ce que je désire par dessus-tout, c'est qu'elle vive sans aucun regret.
Et comme pour la rassurer sur ce point, je l'embrasse avec toute la force et l'amour dont je suis capable. Je lui dis même que je l'aime, et je sens qu'elle a besoin de l'entendre. On se le dit, souvent même, surtout quand on fait l'amour, mais pour ma part, chaque fois qu'elle prononce ces mots, j'ai l'impression que mon coeur va exploser de bonheur.
Je me recule finalement, posant mon front contre le sien alors que je suis à bout de souffle. Je la regarde droit dans les yeux et souris, attendri. On va être parent, et ça, je n'en reviens toujours pas.
- Je t'aime aussi Nawel, plus que tu l'imagines.
Je ne réponds rien, je sens qu'un "mais" va arriver.
Mais je te trouve injuste. Tu dis que si j'avorte, tu ne me le pardonnerai pas. Tu crois que j'ai vraiment envie de ça ? Tu crois que je le ferais de gaîté de cœur ? Tu sais à quel point j'ai envie d'avoir des enfants. Mais imagine que le bébé ai un problème et que je sois obligé d'avorter, tu me le pardonnerai pas non plus ? Si jamais ma vie était en danger et qu'on soit obligé de faire un choix, moi ou le bébé ? Qu'est ce qu'on ferait dans ce genre de situation ? Dit moi Nawel !!
Julia agrippe ma nuque, voulant me garder près d'elle mais ce qu'elle vient de me dire me coupe le souffle. Je me redresse et me recule un peu. Imaginer que ce bébé puisse avoir un problème me rend tout simplement malade. Mais alors quand elle laisse sous-entendre que sa vie pourrait être en danger, je crois que je suis à deux doigts de tomber dans les pommes. Comment je ferais sans elle... Est-ce égoïste de dire que je la fais passer avant tout, même notre enfant ? Est-ce monstrueux ? Seulement, je ne peux pas imaginer une vie sans elle. J'en mourrais.
Je reste face à elle, et je me retiens de refaire les cent pas, je suis d'ailleurs étonné d'y arriver tellement je suis nerveux. Je passe donc ma frustration en me passant les mains dans les cheveux alors que des larmes coulent sur mes joues.
- Je dis que si tu avortes là, alors que tu es enceinte de seulement quatre semaines, oui, je ne te le pardonnerais pas.
Je suis pas certain que ce que je dis la rassure, mais je lui dis tout simplement la vérité.
- Mais... tu sais que je te ferais passer avant tout... Si tu es en danger, alors on le fera, parce que je ne peux pas vivre sans toi... Jamais...
Je me mordille la lèvre inférieure fortement alors que je détourne le visage.
Je veux cet enfant autant que toi Nawel, mais j'ai peur. Je suis désolé.
Je me rapproche de nouveau d'elle et elle pose une main sur ma joue. Elle m'embrasse tendrement et je ferme les yeux.
- Et c'est pour ça que je suis là... Je sais que tu as peur, mais je suis là... Toujours. Si tu as envie de crier, je serais là pour supporter tes hurlements. Si tu as envie de pleurer, je serais l'épaule sur laquelle tu peux te reposer, et si tu doutes de toi-même, je serais toujours là pour te rappeler à quel point tu es merveilleuse, forte, et que c'est pour ça que je t'aime.
Je souris tendrement, posant un peu plus ma joue sur sa main. Il faut dire que cet annonce fait de sacré looping, il y a beaucoup de larmes, et pas seulement de joie. Mais le plus important est de savoir que l'on s'aime, et ça, je n'ai aucun doute là dessus.
Bon sang, je vais être papa !!!
Code by Silver Lungs

_________________
"Without you"
Les regrets représentent tout simplement nos fautes, nos chutes, qui nous a permis alors de devenir ce que nous sommes aujourd'hui. Il ne faut jamais rien regretter, il faut juste assumer et continuer malgré tout, vivre avec, être conscient que nos sois-disant regrets nous servent à avancer. Sans eux, la vie n'aurait plus aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julia Stevenson
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 10/08/2015
◮ Messages : 47

MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   Ven 4 Sep - 21:31

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi







Cette conversation même si elle était importante et surtout nécessaire mettait Julia dans un état de fatigue intense. Discuter de tout cela, de sa mort probable, de la mort de leur enfant de tout ce qui pourrait mal tourner pour une grossesse l'inquiétait énormément et elle avait besoin d'être rassuré, elle avait besoin que Nawel lui dise que tout se passerait bien et que quoi qu'il puisse arriver, il sera là. Julia le savait qu'il sera là, mais elle avait besoin de l'entendre c'était le moment fatidique. Et pourtant alors qu'elle avait besoin d'être proche de lui, alors qu'elle s'agrippait à lui presque comme à une bouée, il s'était levé et c'était reculé. Devait-elle y voir un mauvais signe, ou alors il avait juste besoin d'être debout pour mieux réfléchir ? Elle le comprenait, quand son médecin lui avait annoncé la grossesse, elle avait déambulait pas mal de temps dans les rues avaient de rentrer chez elle et téléphoner à Nawel.
En pensant à tout ce qu'ils venaient de se dire, à tout ce qui allait se passer, Julia ne pouvait s'empêcher d'être habitué par un sentiment d'insécurité. Elle avait tellement peur, et pourtant oui au fond d'elle, Nawel avait raison elle voulait cet enfant plus que tout et elle ferait tout pour que tout se passe bien. Et ses dernières paroles finissent de la rassurer, autant que de lui faire peur. Parce que qu'elle ne veut pas qu'il y ait de choix à faire.

« Je n'ai pas envie de crier, et je n'ai plus envie de pleurer Nawel. On va avoir un enfant et au delà de ma peur c'est une chose merveilleuse. On va être parent, c'est beaucoup d'émotion mais c'est magique »

Non c'était fini tout ça – du moins pour aujourd'hui. Là, maintenant, tout de suite elle voulait juste profiter d'être proche de Nawel, de sa joue contre sa main, avec son pouce elle caressait doucement son visage et essuyer quelques larmes qui coulaient encore. Sur les joues de Julia aussi il y avait des larmes, mais cette fois elle souriait, elle profitait pleinement de ces quelques mots qui résonnaient à ses oreilles d'une manière totalement différentes maintenant. Bien sur elle devrait affronter ses frères, bien sur ils allaient devoir réfléchir à comment ils allaient s'organiser et bien sur il y aurait bien des choses à régler avant mais pour l'instant c'était anecdotique, parce que dans tout les cas ils seraient ensemble pour affronter ça et c'était bien le plus important.

« J'aurai voulu trouver une façon plus théâtrale pour te l'annoncer, mais j'étais juste pas prête. »

Elle aurait voulu pouvoir faire comme dans n’importe quel film, ou même en faisant une réflexion l'air de rien, il se pose des questions et après elle lui confirme que oui elle est enceinte et tout cela et explosion de joie et blablabla. Seulement ils ne faisaient rien comme les autres et c'était peut être aussi bien comme ça. Au moins Julia avait pu exprimer ses peurs librement et Nawel l'avait rassuré, l'avait consolé et maintenant tout allait bien.



lumos maxima

_________________


   
Bazinga.
J'ai entendu dire que quand on est perdu, le mieux à faire de rester où on est et d'attendre qu'on vienne nous chercher. Mais personne ne pensera à venir me chercher ici !@ ALASKA.
   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A cet enfant qui sera à la fois toi et moi [Nawel ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois Sophie la girafe
» On ne vit que deux fois.
» .:: Il était une fois... une Nuit?! la Lune?! un Enfant de la Lune?! ::. {Pv Matheo-san}
» L'enfant et le mur. (acrylique 41cm X 51cm)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Boston :: South End :: Habitations-