AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Maud Campbell
❝Catwoman❞

◮ Ici depuis le : 23/08/2015
◮ Messages : 48

MessageSujet: Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud   Lun 31 Aoû - 15:26


Adelia & Maud

Art is not what you see but what you make others see

Les applaudissements n’en finissent pas. Cela fait plusieurs minutes que les artistes sont sur scène, saluant le public qui ne cesse de les applaudir et de les féliciter. Maud applaudit aussi, observant les danseurs. La plupart affichent de grands sourires et adressent des signes de têtes, regards complices et  clins d’œil au public. Puis, doucement, les applaudissements se dissipent. Le rideau se ferme et les lumières de la salle se rallument. Fin de la représentation. D’un coup, tous les spectateurs quittent leurs fauteuils et se dirigent vers la sortie. Maud, quant à elle, reste devant sa chaise et préfère laisser passer le gros de la foule. Il fallait bien dire qu’avec son appareil photo autour du coup, elle n’avait pas envie de prendre le moindre risque. Avec tout ce monde, le moindre mouvement un peu brusque risquait d’abîmer son appareil. Et ça, c’était impensable. Ce n’était pas simplement son matériel de travail… C’était une pure passion. Presque sa vie. Elle patienta un moment puis, lorsque la foule se dissipa, elle prit à son tour le chemin de la sortie. Une fois dans la rue, elle respira une grande bouffée d’air frais. Quel bien fou ! Il ferait presque froid. Heureusement, elle n’était pas du genre frileuse et appréciait au contraire ces températures de soirée. Sans vraiment s’éloigner du Cyclorama, Maud s’adossa à un mur et rangea son appareil photo dans son sac. Elle n’aimait pas se balader dans la rue, surtout en pleine nuit, avec son appareil photo aussi visible. Etant donné la valeur de celui-ci, il risquerait d’attirer l’œil. Et elle ne souhaitait pas vraiment se faire agresser ou voler. Une fois l’objet soigneusement remit dans sa sacoche et dans son sac, la jeune femme se dirigea vers ce qui semblait être l’entrée des artistes.

Il n’y avait pas grand monde qui patientait comme elle. Ils devaient être une petite dizaine. Sans doute des gens qui attendaient les danseurs pour les féliciter. Maud, de son côté, n’était pas là pour ça. Bien sûr, elle avait apprécié le spectacle et reconnaissait le talent des artistes de ce soir. Mais si elle était venue voir cette représentation, c’était à la base pour ses études. L’étudiante en photographie avait un devoir à rendre et devait, pour ce dernier, faire plusieurs photos sur le thème « Arts de la scène ». Clairement, il y avait pire comme sujet ! Maud s’était donc empressée de rechercher un spectacle qui pourrait l’intéresser. Et elle était tombée sur ce ballet. Pourquoi pas, s’était-elle dit. Cela changeait de ce dont elle avait l’habitude. Puis elle n’avait pas un temps fou pour réaliser ces photos alors elle ne pouvait pas trop faire la difficile. Et dès le début de la représentation, son attention s’était portée sur une des danseuses. Une jeune femme très gracieuse et absolument magnifique. Elle avait un petit truc en plus. L’étudiante avait été fascinée par sa prestation. Elle la trouvait vraiment d’un niveau supérieur aux autres. Et de ce fait, elle passa une bonne partie de la soirée à la prendre en photo. Cela semblait parfait pour ce qu’elle devait rendre à ses professeurs ! Mais avant cela, elle voulait s’assurer que la principale intéressée n’avait rien contre… Certaines photographies prises par les étudiants finissaient dans des expositions à l’université ou dans des lieux partenaires. En attendant la sorties des artistes, Maud feuilleta le programme du spectacle. Quelques clichés des répétitions, des représentations et des coulisses y figuraient. Ainsi qu’une présentation du chorégraphe, de toute l’équipe du spectacle et des danseurs, évidemment. Il lui fallait son nom. Qu’elle sache comment l’interpeller tout de même ! Ah,  voilà ! Adelia Arthurson. Maud esquissa un maigre sourire puis rangea le livret dans son sac. Au même moment, la porte s’ouvrit. Quelques jeunes hommes et femmes sortirent et furent presque aussitôt sollicités par quelques spectateurs qui attendaient pour les féliciter. La jeune américaine les observa attentivement. Non, pas d’Adelia. Alors qu’elle fit quelques pas – elle ne supportait pas de rester sur place sans rien faire – de nouvelles personnes quittèrent le bâtiment. Elle était là. Ca ne faisait aucun doute ! Maud l’avait très clairement reconnu. « Hum… Adelia ? » demanda-t-elle en se rapprochant de la jeune femme.


Code by Fremione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Adelia Arthurson
❝Miime❞

◮ Ici depuis le : 23/08/2015
◮ Messages : 34

MessageSujet: Re: Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud   Lun 31 Aoû - 17:28

Je reprends difficilement ma respiration. J'ai mal partout. J'ai tout donné ce soir, pour la représentation. Ce n'était pas un ballet difficile et ce n'était pas la plus grande salle dans laquelle j'avais dansé, mais j'aime me donner à fond, tout le temps, j'y mets mon coeur et mon âme, c'est ça qui différencie une danseuse étoile d'une danseuse tout court je trouve. C'est la passion qui nous anime qui fait que l'on danse mieux, que l'on créé un art différent. Et devant autant d'applaudissements, je ne peux que sourire. Même si la fatigue hurle dans la moindre fibre de mon corps, je suis si heureuse que je veux rester là, jusqu'à temps que les applaudissements s'arrêtent. Et ça dure, ça dure! J'apprécie le moindre claquement de mains, c'est une récompense unique. J'aime tellement ça... Il est bien tard maintenant, je veux rentrer le plus rapidement possible, j'ai laissé Lily toute seule à la maison. Je sais qu'elle n'a que 10 ans, mais cela fait bien longtemps qu'elle n'est plus une enfant. Donc je veux me dépécher, dès que le public sera parti. D'ailleurs, dès que le rideau finit de toucher les planches, je fonce déjà vers les loges. Je me démaquille, mais cela prend du temps, la couche est épaisse et mes mains tremblent encore de toute l'émotion des remerciements. De temps en temps, il y a une danseuse qui passe sa tête dans l'entrebaillement de la porte de la loge pour me féliciter et je perds encore un peu de temps pour les remercier et leur sourire. Ce n'est pas une corvée, loin de moi cette idée, mais je veux retrouver ma soeur au plus vite, il faut que je traverse la ville à pied en plus. Finalement, je retrouve ma tête de tous les jours. Oh mon dieu, c'est quoi ces cernes de tueur? Il faut que je cache ça, je ne peux pas sortir de là sans un peu d'anti-cerne, ça, c'est certain. Bref, il me faut une bonne dizaine de minutes pour retrouver des vêtements normaux et une tête qui n'est pas trop moche. Et je sors par l'entrée des artistes. Pitié, je ne veux pas voir de photographe ou de journaliste, je suis pressée!

« Hum… Adelia ? »

Raté. Je souris, c'est instinctif, même si j'ai pas encore repéré la personne qui m'a parlé. Visiblement, à la voix, c'est une femme. Ah, cette jeune femme-là, juste devant moi et qui me donne presque l'impression qu'elle veut me manger. Pourtant, c'est toute enjouée que je dis, me rapprochant.

- C'est moi! Qu'est-ce qu'elle me veut? Je ne la connais absolument pas en tout cas, jamais vue. Pitié, qu'elle ne me dise pas qu'elle est une journaliste et qu'elle veut faire un article... Remarquez, elle a l'air un peu jeune pour être journaliste, mais elle pourrait être pigiste... Vaut mieux la prévenir que j'ai pas beaucoup de temps. Pardonnez-moi, mais je suis assez pressée, peut-être qu'on pourrait parler tout en marchant? Je dois avoir l'air fine, moi, avec mon sac de sports sur l'épaule et mes cheveux encore en chignon, j'suis sûr qu'il y a des mèches qui doivent se balader partout. Je referme mon manteau. Même s'il ne fait pas froid, je ne veux rien attraper, c'est que je suis fragile, moi! Rassurez-moi, vous n'êtes pas journaliste? Non, parce que les journalistes, ça pose tout un tas de questions déplacées et j'aime vraiment pas ça...

_________________



You are my only family.
Stay close to my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maud Campbell
❝Catwoman❞

◮ Ici depuis le : 23/08/2015
◮ Messages : 48

MessageSujet: Re: Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud   Mer 2 Sep - 14:05


Adelia & Maud

Art is not what you see but what you make others see

Maud appréciait l'art sous toutes ses formes. Bon, elle préférait tout de même un concert à une exposition de peinture plutôt rébarbative. Elle aimait bien la danse, avec une préférence pour certains genres. A première vue, le classique n'était pas ce qui la passionnait. Mais ce soir là, un peu par curiosité et par intérêt, elle assista à une représentation. Un ballet. Elle en avait déjà vu un, mais il y a bien longtemps. Et malgré quelques réticences, la jeune femme finit par se laisser charmer. Elle se laissa emporter par le ballet qui se déroulait sous ses yeux. Et, à la fin de la représentation, après quelques dizaines – voire centaines – de photos faites, elle se dirigea vers la sortie. Pour autant, elle ne s'en alla pas de suite. Elle devait absolument parler à l'une des danseuses. Cette dernière avait su capter l'attention de la jeune photographe, qui l'avait prit pour principal modèle. Restait plus qu'a espérer qu'elle soit d'accord pour l'utilisation des photos. Maud ne songeait qu'à cela en attendant qu'Adelia sorte du bâtiment. Et lorsqu'elle passa la porte, la jeune demoiselle l'appela presque aussitôt. « C'est moi! » L'étudiante s'avança alors vers la danseuse. Elle n'était pas spécialement timide et n'appréhendait pas de lui parler. Elle appréhendait juste sa réaction. Même si la demande de Maud n'avait rien d'extraordinaire, ce n'était pas sûr que son interlocutrice accepte. « Pardonnez-moi, mais je suis assez pressée, peut-être qu'on pourrait parler tout en marchant? » Ah... Heu, oui. Un peu surprise, la jeune femme acquiesça, commençant à marcher aux côtés d'Adelia. « Oui, pas de souci. Merci de m'accorder un peu de temps... » répondit-elle en affichant un léger sourire.

« Rassurez-moi, vous n'êtes pas journaliste? » L'étudiante commença à s'inquiéter. Si elle n'aimait les journalistes, c'était peut-être pareil pour les photographes. Puis, malgré le sourire qu'elle avait affiché, elle ne semblait pas si sympathique que ça... « Non, ne vous inquiétez pas. Je me présente, Maud Campbell. Tout d'abord, je tenais à vous féliciter pour la prestation de ce soir... Vous étiez superbe ! » complimenta-t-elle avec sincérité et un large sourire. « Je suis étudiante en photographie. Et nous sommes actuellement chargés de faire des photos sur le thème «Arts de la scène »... C'est pour ça que je suis venue voir le spectacle de ce soir. Et j'ai fais pas mal de photos de vous... Est-ce que je pourrais les utiliser pour mon évaluation ? Sachant que certaines seront peut-être exposées au sein de l'université, si elles sont retenues par nos enseignants... » A ce moment là, Maud réalisa qu'elle aurait du photographier un danseur plutôt qu'une danseuse. Elle n'aurait eu qu'à lui faire un peu de charme et le tour était joué. Là, c'était moins évident. « Sachant que si vous les voulez, je pourrais vous envoyer les photos faites... » Elle était la principale concernée, autant qu'elle puisse profiter des clichés réalisés !


Code by Fremione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Adelia Arthurson
❝Miime❞

◮ Ici depuis le : 23/08/2015
◮ Messages : 34

MessageSujet: Re: Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud   Mer 2 Sep - 15:50

La jeune femme se met à marcher à mes côtés, je ralentis quand même un peu, je ne veux pas passer pour être grossière ou malpolie, parce que d'ordinaire, je marche vite, très vite, mais j'ai pas une seconde à perdre. En plus, je sais qu'une fois à la maison, je n'aurai pas terminé, je dois laver la vaisselle de Lily et ranger un peu la maison. On est bordélique toutes les deux. Une seconde et c'est un ouragan qui entre chez nous. Et comme je suis perfectionniste, je veux toujours que ça soit nickel chez moi. Bref, elle veut bien m'accompagner, le temps qu'on discute. Pitié, pitié, pitié, j'espère qu'elle n'est pas une journaliste, j'ai pas envie de l'envoyer balader. Et je ne sais pas trop dire non, alors... Les rues à cette heure de la nuit sont désertes. J'aime pas trop marcher dans la ville quand il fait nuit, mais j'avoue que là, je n'ai pas le choix, et puis, petit réconfort, il y a cette jeune femme. Je suis un peu mal à l'aise, car c'est elle qui devra faire demi-tour toute seule pour rentrer chez elle. Alors pour ne pas la faire courir, je marche un peu plus lentement.

« Je me présente, Maud Campbell. Tout d'abord, je tenais à vous féliciter pour la prestation de ce soir... Vous étiez superbe ! »

- Merci, c'est... c'est gentil. Je rougis, baisse un peu les yeux et lui offre un large sourire. J'ai toujours du mal avec les compliments. Mais je n'étais pas toute seule. Modeste, je trouve qu'une seule ballerine ne fait pas un ballet. Il y a les autres danseurs, et la musique, et les décors, et la mise en scène et... et tout ça.

« Je suis étudiante en photographie. » Bon, ça va... Ca me fait un peu bizarre, parce qu'un photographe, ça peut toujours envoyer des clichés un peu compromettant à des magasines immondes et totalement débiles. J'ai vraiment pas besoin de ça en ce moment. « Et nous sommes actuellement chargés de faire des photos sur le thème «Arts de la scène »... » Ouf, ça va, je respire un peu mieux. C'est pas pour des tabloïds. Bon, d'accord, je suis un peu naïve, car elle pourrait me dire n'importe quoi juste pour avoir un cliché tendancieux. Mais quand je regarde la jeune femme, je pense qu'elle me dit la vérité. « Est-ce que je pourrais les utiliser pour mon évaluation ? » Brr... Ca me fait froid dans le dos. Des photos de moi... C'est toujours un peu effrayant d'imaginer qu'on est... le sujet d'une étude... « Sachant que certaines seront peut-être exposées au sein de l'université, si elles sont retenues par nos enseignants... » Elle ne me rassure pas le moins du monde, là. J'ai considérablement ralenti le rythme de ma marche. Faut que je réfléchisse, mais rien que d'imaginer être... l'élément d'une... exposition, ça fait... peur, non? « Sachant que si vous les voulez, je pourrais vous envoyer les photos faites... » Oui, bon ça, de toutes manières, c'est évident. Jamais je ne dirais oui sans avoir vu les photos avant.

- Ouaah, j'avoue que je suis un peu prise de court, mais... si... si vous m'expliquiez un peu plus... J'ai l'impression de l'envoyer chier, pourtant, c'est pas du tout mon intention. Je ne veux pas paraitre impolie, surtout, mais, c'est que... on m'attend chez moi. Je lui offre un joli sourire. Je ne dis pas non, en tout cas, c'est... ça serait un grand honneur. Je marche encore quelques pas avant de continuer. Mais si vous n'êtes pas pressée, on peut en discuter chez moi. Tout ce que je peux vous offrir c'est un peu de café.

_________________



You are my only family.
Stay close to my heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud   

Revenir en haut Aller en bas
 

Art is not what you see but what you make others see ~ Adelia & Maud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Couragism?
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Mateli ap make pwen
» Maud de Fontenoy
» 05. [Villa Lopez] « Girl, you make a bad boy out of me »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Boston :: South End :: Cyclorama Building-