AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.” × Shea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Shea Dixon
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 13/08/2015
◮ Messages : 15

MessageSujet: “Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.” × Shea   Lun 17 Aoû - 10:50


Shea Dixon
❝Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.❞



Nom(s) et prénom(s) → Dixon Shea Date et lieu de naissance → 18 août 1991 à New-York Âge → 24 ans Nationalité et origines → Américaine Statut civil → Célibataire. Occupation(s) → Agent de publicité Situation financière → Modeste, ni riche, ni pauvre ! Traits de caractère → Gentille, bornée, pas timide (j'trouve pas de contraire...) Groupe → Sweet emotion

✿ Boston Calling

× Elle emporte son ordinateur portable partout avec elle, pour rester en contact avec ses clients le plus possible.
× Elle a un chien, Cosmos, et elle l'adore beaucoup très fort.
× Elle n'a jamais eu de nouveau copain depuis le décès de son fiancé John.
× Elle entretient une relation compliquée avec sa mère, elle préfère lui parler au téléphone ou par internet plutôt que d'aller la voir. C'est pas si loin New-York, bon sang !
× Elle a tendance à être bordélique, et ne mange pas très sainement, la vilaine.
× Elle adore voyager.
× Chose très importante, elle cache son alcoolisme à un maximum de personne. Bah oui, c'est pas très sexy. Seuls ses proches très proches sont au courant.
×Elle a toujours une flasque de whisky sur elle, mais ça, vous ne le saurez jamais.
× Elle aime bien faire la fête aussi, mais pas trop non plus.
× Quand approche la date de son anniversaire, et donc, de la mort de son fiancé, elle s'enferme complètement sur elle-même et ses penchants pour l'alcool reprennent le dessus.

Demon

✿ Behind the curtain
Pseudo/prénom → Léna Âge → 17 ans et demi, s'il vous plait ! Fréquence de connexion → Chaque semaine, normalement !Scénario ou personnage inventé ? → Les deux ! DC/MC → Le magnifique Keir Sayanel  I love you  Le mot de la fin → LET'S GO AND PLAY BITCHES !  


_________________

MY EYES ADORED YOU

My eyes adored you, like a million miles away, from me you couldn't see. How I adored you so close, so close and yet so far. © signature by anaëlle.


Dernière édition par Shea Dixon le Lun 17 Aoû - 11:37, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shea Dixon
❝Black Widow❞

◮ Ici depuis le : 13/08/2015
◮ Messages : 15

MessageSujet: Re: “Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.” × Shea   Lun 17 Aoû - 10:51


Did you say marmalade ?




ENFANCE

New-York City. 18 août 1991.

"Je t'aime, petite Shea. Mais nous ne nous reverrons plus".
Un bébé dans un berceau, qui observe son père de ses grands yeux bleus. Elle est trop petite pour comprendre. Elle voit son père prendre son manteau, et une valise. Elle le voit, mais elle ne le comprend pas. Son cerveau de petit être n'est pas encore fait pour cela. Elle voit sa maman qui pleure, dans l'encadrement. Elle le voit, mais elle ne le comprend pas. Elle ne peut rien dire, rien faire, pour arranger la situation. Elle ne se souviendra même pas de ce moment quand elle grandira. Alors elle continue d'observer de ses grands yeux bleus, agitant ses petites mains dans l'air, écoutant la douce musique du mobile au-dessus sa tête. Et puis, quand la porte claque, laissant sa douce maman désemparée et en larmes sur le sol, elle s'endort. Elle dort d'un sommeil sans rêve, d'un sommeil de petit bébé. Elle ne pouvait pas comprendre.

New-York City. 18 août 1997.

"Dis maman, il est où, mon papa ? Chez la nounou, Katie, elle a un papa. Il vient la chercher tous les jours. Mais moi ? Moi j'ai pas de papa qui vient me chercher."
Elle voit sa maman soupirer, puis poser son livre sur la petite table du salon. Elle, elle est assise sur le tapis. Ses cheveux sont tout emmêlés, mais elle s'en fiche, elle n'aime pas qu'on lui brosse les cheveux. Elle observe sa maman de ses yeux bleus, elle attend une réponse. Elle peut comprendre maintenant. C'est une grande-fille. Elle veut comprendre pourquoi elle entend sa maman pleurer, quelques fois, le soir. Alors elle attend. Elle attend que sa maman lui explique.
"Ton papa ne reviendra pas, ma Shea. Il est parti. Et il ne reviendra pas. Mais il t'aimait, oh oui, il t'aimait beaucoup".
Alors Shea hoche la tête. Son papa ne reviendra pas. Elle ne sait pas pourquoi, mais il ne reviendra pas. Elle n'aura pas de papa qui viendra la chercher chez la nourrice. Et pourtant, cela ne la dérange pas. Elle pourra expliquer à Katie que son papa ne reviendra pas. Et Katie comprendra.

New-York City. 18 août 1999.

"Maman, tu sais comment on fait les bébés ?"
Elle voit sa maman rigoler, puis devenir toute rouge. Elle la voit préparer le dîner, pendant qu'elle, Shea, est assise sur une chaise de la cuisine. Ses cheveux sont un peu bouclés, elle aime bien les brosser maintenant. Elle attend une réponse. Elle veut comprendre, elle peut comprendre, elle le sait. Alors, sa maman se tourne vers elle.
"C'est la petite graine du papa qui va dans le ventre de la maman, ma chérie".
Shea sourit. Un bébé, c'est comme une plante, en fait. Avec une petite graine. Elle est contente. Elle a compris.

ADOLESCENCE

New-York City. 18 août 2005.

"Allez, embrasse-le !"
Shea rougit. Oh, elle aimerait bien embrasser le beau David, mais elle a peur. Elle a peur parce qu'elle ne l'a jamais fait avant. Et elle ne comprend pas comment faire, elle ne comprend pas comment marche l'amour. Pourtant, elle le sait que David l'aime bien. Il faut bien un début à tout, se dit-elle. Alors elle décide de comprendre. Elle se lève de son banc, et attrape le joli David par le bras. Elle pose alors ses lèvres sur les siennes. Et là, dans Central Park, elle comprend.

New-York City. 18 août 2008.

"Tu es sûre, ma Shea ?"
John la regarde, il la dévore des yeux même. Oui, elle est sûre. Elle passe une main dans ses cheveux blonds. Elle est même plus que sûre. Elle n'a pas peur. Voilà plus d'un an qu'ils sortent ensemble, il a su la mettre en confiance. Elle veut comprendre, elle aussi. Alors, nue devant lui, elle hoche doucement la tête. Et avant qu'il s'allonge sur elle, elle lui demande, d'une voix tremblante : "Doucement, mon ange".

ADULTE


New-York City. 18 août 2013.

"J'arrive dans un quart d'heure".
Voilà bientôt une demi-heure que Shea relit ce message. Où est son John ? Son fiancé ? Assise sur le canapé, elle attend. Elle se ronge les ongles. Son chien tourne en rond dans la maison, anxieux lui aussi. Alors le téléphone sonne. Elle décroche. Non, c'est impossible. Pas son John. Pas lui. Elle laisse tomber son portable. Elle ne comprend pas. Un accident de voiture. Son John. Elle ne le reverra plus. Non, cette fois, elle ne peut pas comprendre.

Paris. 18 janvier 2014.

"Il est temps de rentrer à la maison, ma chérie".
La voix de sa mère dans le téléphone lui semble lointaine. Oui, il faut qu'elle rentre. Voilà 6 mois qu'elle est partie. Il le faut. Elle pose son téléphone, et attrape la bouteille de whisky sur la table. Elle se sert son dernier verre. Le quatrième depuis qu'elle est rentrée dans son hôtel, le millième depuis qu'elle est en voyage. Elle essaye de se souvenir où elle a mis ses clés, elle ne se souvient plus, impossible. Son cerveau ne veut pas se souvenir. C'est trop tard. Elle ne veut pas comprendre.

New-York City. 18 mai 2014.

"Ma chérie, une cure te ferait le plus grand bien".
Non, elle n'ira pas en cure. Personne ne l'y forcera. Même pas sa mère. Elle veut partir, loin. Ne plus jamais revenir dans cette ville qui a fait d'elle ce qu'elle est devenue. Regardant sa mère droit dans les yeux, elle boit d'une traite son verre de vin. Personne ne pourra jamais comprendre.

Boston. Aujourd'hui, hier ou demain.

Shea observe l'écran de son ordinateur. Son patron n'est pas loin, même si l'entreprise a fermé depuis deux heures déjà. Shea est la seule à faire des heures supplémentaires. Tous les jours. Et on la paye bien pour la remercier.Son unique ici était de cacher son alcoolisme. Elle n'était pas alcoolique. Juste malade de chagrin.


_________________

MY EYES ADORED YOU

My eyes adored you, like a million miles away, from me you couldn't see. How I adored you so close, so close and yet so far. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

“Choose a job you love, and you will never have to work a day in your life.” × Shea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I threw some rocks up at your window. :: Pierre ? - Présent. :: Come and get you love-